Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD » Évocations des cérémonies » Fêtes de Belenos » Équinoxes d'Automne

Catégorie : Équinoxes d’Automne

Retour sur l’entrée dans la Saison Sombre de la Roue 4

Au portes de la Saison Sombre : l’Équinoxe d’Automne. La journée de cette célébration saisonnière fut une période humide et douce, brumeuse, effectuée en petit comité, avec des invités venus de tous horizons. Les lieux ont vibré au rythme d’une délicate célébration du feu céleste de notre étoile. Retour sur cette cérémonie de la Roue 4 avec des photos inédites de la photographe Sandrine Cardon, venue faire un reportage pour l’occasion. Par Yavanna.

Saison sombre : nous voyons 4 personnes dont un sacerdote dans les bois en cercle autour d'un foyer dont le feu n'est pas encore allumé.
Photo de Sandrine Cardon, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation de la photographe.

Au cœur des bois de Neved, hommes et femmes se retrouvent pour célébrer le passage vers la saison sombre.
Fraicheur des bois et brume inspiratrice transportent l’esprit de chacun vers la paix nécessaire à l’introspection en ces temps de bilans.
L’équilibre de ce temps suspendu trouve son écho dans le recueillement qui marque l’ouverture de la cérémonie.

 

Saison sombre : à gauche une photo où nous voyons un barde, prêtre de l'Ordre, en train d'évoquer devant le feu Belenos, Maître des étoiles. A droite une autre photo montre la Prêtresse du Cornu alimentant le feu de Neved, Tanna, avec du sel.
Photo de Sandrine Cardon, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation de la photographe.

Voici que s’ouvre le cœur du rituel : Hommage à Belenos, Maïtre des Étoiles.
Le chant du Barde résonnant dans les bois évoque le Dieu solaire,
L’esprit de l’Ovate se tend vers le lumineux Bel et l’invoque dans le cercle sacré,
La Prêtresse du Cornu honore l’Aîné resplendissant par une offrande dans le feu.

 

Saison sombre : on voit deux personnes en fin de cérémonie druidique en train de se faire une embrassade de remerciements.
Photo de Sandrine Cardon, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation de la photographe.

Comme de coutume, la célébration qui marque l’entrée en saison sombre se clôt par les Vœux sacrés et les embrassades nourries de la joie de la reliance.

Évocation de l’Équinoxe d’Automne Roue 3

Entre les troncs moussus des bois du Tertre, une petite procession serpente,
Entre les montants de la Porte automnale de l’équilibre, l’année s’enfonce,
Derrière le seuil de l’Équinoxe, la Saison sombre se profile,
Derrière le fil de l’horizon, Belenos disparaît.

Au cœur des hommes,
Au centre du cercle,
La lumière s’éveille,
Le feu s’anime.

Lumière intérieure,
Lumière solaire,
Feu de cohésion,
Feu intime.


Belenos invoqué,
Belenos honoré,
Belenos rayonnant,
Belenos enseignant :

« Apparence de déclin
N’est pas réelle vieillesse,
Toujours sur votre chemin,
Je veille, inaltéré, avec justesse.
Le courage de l’engagement, de l’action,
Le respect, la fraternité, la passion,
Je soutiens sans faille,
Mon feu n’est pas de paille.
Saison d’automne n’est pas stellaire décadence,
Mon amour sur vous se déverse avec constance,
Cultivez la graine d’or, la chaleur solidaire,
Alors en vous palpitera ma chaleur solaire… »

Photo de Aurélie Scouarnec (soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Et dans le cercle, hommes et femmes deviennent par Sa grâce les membres d’une roue de cohésion, où le feu solaire court de cœur en cœur.

L’émotion palpite,
Les mots se délitent,
Les gorges se nouent,
Larmes sur les joues.

Saison de l’introspection,
Pour descendre en nos tréfonds,
Saisissons le courage à foison,
Dans le soutien de nos compagnons.
Face à la traversée sombre,
Cohésion du nombre !

Mais face au miroir,
Face à la justesse du noir,
Dans l’intimité de la graine d’Or,
Entièreté de l’Être sera seule ressource et trésor…

Rendez-vous en temps voulu au-dessus du Chaudron…

Entrée en saison sombre

saison sombre feu

Nous voici à l’équinoxe d’automne. Vingt-neuvième journée du Quatrième Grand Quartier de la Roue 2. Le temps est au beau fixe à l’heure du passage dans la Saison sombre.
Les bois humides de Neved sécrètent un silence propice à une entrée dans la Saison sombre dans la paix de l’esprit. Le feu est doux, les voix des sacerdotes sereines. Aucun vent ne vient perturber la cérémonie.

saison sombre aelYs

Alors qu’en AelYs les portes de l’accueil se referment jusqu’au prochain équinoxe, les officiants et les membres accueillent en Neved la Mère divine garante du libre arbitre, pour recevoir en son chaudron les bilans de la saison claire. Puis, avec fraternité, chacun des membres alimente le feu Aedis. Alors que résonne le tambour de la danse cosmique du soleil, Belenos rayonne et offre ses ultimes rayons au cœur de chacun.

Prochain rendez-vous : Omnia Roue 2.

Équinoxe d’automne Roue 1

Évocation de la fête saisonnière de l’Équinoxe d’Automne de la Roue 1, moment du grand bilan de la Saison Claire, moment des derniers engrangements…

équinoxe d'automne ciel

Souvenirs d’Équinoxe d’Automne en pays de Neved : fête de Belenos, heure des derniers engrangements, instants de rousseur où la nature se dénude, zone frontière entre la chaleur de l’été et le froid hivernal, temps de liesse et des derniers rayons blancs du soleil déposés sur la cime des hêtres.

La Roue tourne. Elle tourne, comme l’araignée tisse inlassablement sa toile sur la mousse des branches et des troncs. Dans les jours qui viennent, elle accueillera la rosée des matins d’automne aux milliers de perles.

En ces jours sacrés dédiés au Soleil, sur le Tertre, le Dieu muet et sans nom se nourrit de l’humus et relâche ses spasmes fongiques, Sukelos frappe trois fois depuis le monde du dessous pour endormir la Terre, tandis que le Grand Cornu réveille de ses grondements Chor’l le Glouton.

équinoxe d'automne champignons

Du côté du monde des humains, les clairières de Neved rayonnent du feu de Belenos sur la terre qui livre ses dernières graines. Dans le cercle, le temps est venu pour les membres de l’Ordre de se donner le temps pour faire en conscience le grand bilan de la saison claire devant la puissante Keriwena, pour enfin entrer d’un pas dans la saison sombre.
Honneur est rendu ensuite au vieillissant Belenos par une belle ronde autour du feu fédérateur de Neved. Tous assistent enfin à la Cérémonie du rapprochement avec l’Autre-Monde en présence d’Ahès, de Kernunos et de Sukelos qui a révélé et ouvert parfois pour certains des portes en eux.

Et dans les bois résonnent encore le son sourd du maillet de Sukelos qui frappa la terre pour l’endormir.

Le passage est franchi, la descente dans la nuit la plus sombre amorcée.