Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD » Évocations des cérémonies » Fêtes de Belenos » Solstices d'Été

Catégorie : Solstices d’Été

Évocation du Solstice d’Été de la Roue 4

Évocation d’une cérémonie druidique en l’honneur de Belenos. Quel beau moment que de se réunir autour d’un feu pour célébrer cette fête solaire et se laisser nourrir par les rayons du soleil qui traversent les frondaisons des arbres pour venir frapper nos visages rayonnants. Un moment intense évoqué par Taliesin.

évocation du feu du solstice d'été
Photo : Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

Braises de vie. Feu qui se consume en nous, dans le monde. Les flammes relient notre intimité d’être au cosmos flamboyant des étoiles.

évocation du feu du solstice d'été
Photo : Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

Travail du feu, travail de ce qui œuvre en notre forge. La Vie s’extasie et palpite au rythme des pas de la Prêtrise du Cornu qui veille auprès du Tanna.

évocation du mât de belenos
Photo : Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

En cette journée de joie et d’exaltation, sous ce pic de lumière, des femmes, des hommes, des enfants se sont retrouvés en la clairière druidique polycultuelle du Tertre de Neved pour honorer l’Aîné Maître du Soleil et des Étoiles, créateur et destructeur des Mondes.

évocation des rubans du solstice
Photo : Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

Avant de sauter par dessus le feu et de boire le chouchenn ragaillardissant comme le veut la Tradition à cette période de l’année solaire, les invités et habitués ont pu accrocher leur ruban pour venir compléter la couronne solaire déjà bien fournie, couronne glorieuse, bénie par le grand Belenos en fin de rituel.

évocation de l'ovate et du mât en l'honneur de Belenos

Cérémonie druidique du Solstice d’Été

Une cérémonie druidique sous les rayons étincelants du soleil et la pénombre des arbres

Nombreux furent les hommes et les femmes rassemblés en la clairière du Tertre du Pays de Neved. La cérémonie druidique du Solstice d’été de la Roue 3 a été intense, animée, pleine de fougue et d’inspiration. Dynamique entre les moments intimes et les moments d’extériorisation de ce qui doit jaillir, monter et s’exprimer au regard de la vie, au regard de la mort, face aux trois Gardiens des Clairières du Bro Neved. Retour sur cette célébration avec des photos exclusives de l’artiste photographe Aurélie Scouarnec.

cérémonie druidique - barde offrande
Aurélie Scouarnec (photo soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Jour du Solstice d’été. Douceur des bois. Chants bourdonnants des insectes. Invités accueillis fraternellement, par la fraîcheur de la terre des charbonniers et de l’eau de la source. Terre de la clairière arrosée d’eau. Petit feu discret, concentré, celui du Cornu, dansant avec jovialité. Paix en les cœurs et les esprits.

Cérémonie druidique - ovate
Aurélie Scouarnec (photo soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Joie d’être là, de se ressourcer, d’accueillir le Grand Belenos au plus haut de sa force ! Reliance dans le clair obscur devant des flammes qui dansent et une fine fumée qui tourbillonne. Cercle animé de ferveur et de curiosité. Écoute profonde et première découverte d’une cérémonie druidique pour certains, avec le cœur regonflé à bloc.

cérémonie druidique feu
Aurélie Scouarnec (photo soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Une cérémonie druidique toute en reliance, pleine d’ardeur et d’enthousiasme

Belenos a été invoqué par l’ovate au cœur de la célébration. Puis le moment des offrandes s’est imposé suivi de la décoration de la roue solaire.
Un chant bardique a alors été entonné par le barde Taliesin et le prêtre d’Ahès, chant dédié au rayonnant Belenos accompagné de la vibration des tambours et des voix de quelques invités. Une danse circulaire et effrénée s’en est suivie. Tous ont pu sauter au-dessus des flammes. La clairière a soudainement basculé de la Tradition à la Coutume pour que rayonne la gloire de l’Ainé, Maître des Étoiles.

cérémonie druidique invocation
Aurélie Scouarnec (photo soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Ainsi, face aux feux du soleil, un feu intime s’est déployé pour être partagé par tous, honoré par tous, comme une ultime révélation de ce qui anime chacun, en profondeur.

Un Solstice estival rayonnant

Partager le moment d’un solstice estival c’est entrer dans une flamboyance intérieure, une joie d’être en vie. La célébration autour de Belenos en atteste.

Druidisme - Solstice estival

Trente-et-unième journée du troisième Grand Quartier de la Roue 2 : le cœur de l’été palpite dans la flamboyance, la reliance et la ferveur profonde au cœur de la brume, là où le voile entre les mondes est le plus mince.

tantad, feu du solstice estival
Pour ce Solstice d’Été, l’Ordre a accueilli de nombreux invités habités d’un enthousiasme profond pour la vie et la lumière. Un feu danseur a été nourri à la gloire du grand Belenos satisfait des hommages qui lui furent rendus dans la joie, dans les chants, tout en mouvement. L’égrégore, soutenu par des cœurs grand ouverts, fut puissant. Et la fin de journée fut le moment propice pour un partage entre tous, au cours d’une fête chaleureuse qu’organisa Arantelle et son comité des fêtes.

Feux du Solstice d’été de la Roue 1

Cette Roue, quelques invités et sacerdotes ont passé la nuit dans les bois de Neved pour honorer Belenos à l’aube, autour du flamboiement de 8 feux dans le cercle. Retour sur cet instant mémorable.

Beauté et Fraternité d’un Solstice d’Été riche et chaleureux s’exprimèrent face aux dieux et aux déesses. Sous les frondaisons des arbres du pagus de Neved, des hommes et des femmes ont profité de la douceur des bois et de la splendeur des lumières pour entrer dans la nuit la plus courte de la Roue.

feux solstice d'été lampions

À l’aube, dans la pâleur d’un matin gris de brume, les feux ont commencé à crépiter, à danser au nom des Déités. Honneurs par les 8 feux ont été adressés par les sacerdotes et les laïcs aux Divinités face au Tanna, feu culturel, fédérateur et protecteur des hommes ; hommage et offrandes ont été faits à Kerriwena au Chaudron devant le Tan Ruz, le Tan Gwen et le Tan Du ; à Lugh et Brigantia face aux feux des artisans et de la forge ; au Panthéon de la Terre devant le feu sourd et puissant de la terre ; à Cernunnos et le feu vital et sexuel ; à Belenos et son feu stellaire créateur/destructeur de mondes ; à Taranis et le feu du ciel ; à Aesus et Airmid face à Hounid, le feu sacrificiel et enfin à Ahès, Déesse des Arts Magiques et de Mort et le feu de l’Autre-Monde.

 feux et chaudron de Cerridwen