Accueil » Le pagus d’AelYs

AelYs, le cœur de l’Ordre Druidique de Dahut

aelys-embleme

Le pagus d’AelYs, animé par la Clairionne Yavanna, est le cœur de l’Ordre Druidique de Dahut. C’est un pagus d’Armor, qui œuvre en complémentarité avec les pagus d’Argoat qui l’entourent, et notamment le pagus de Neved, animé par le Clairion Taliesin.

Il chante la magie du vent et des flots, des dunes et de la ville d’Ys, des falaises et des grottes, de la grève et des landes.
On y honore tout particulièrement les trois gardiennes du lieu : Morrigana la guerrière, Dahut la souveraine et Ahès la dame de l’Autre-Monde.
Les trois eaux y trouvent leur expression : eau fraîche et purificatrice de la source et des rivières, eau primordiale de vie de l’océan, eau trompeusement stagnante et dissolutrice des marais.

« Des profondeurs de la baie aux hauteurs des dunes, l’envol du chant d’Ys sur les ailes du vent. Voilà ce qui m’a toujours charmée, ce qui m’a appelée en ces lieux et menée à y fonder une clairière… »
(Yavanna)

Participer à la vie d’AelYs

Contrairement au pagus de Neved, au sein duquel les cérémonies sont librement ouvertes aux invités, la force de l’expression du sacré en AelYs nécessite une certaine préparation préalable.
Ainsi, deux sessions d’accueil dans le pagus ont lieu dans l’année, lors des cérémonies d’Équinoxe (Printemps et Automne), à destination des invités ayant déjà participé à un certain nombre de cérémonies en Neved.

Les rythmes d’AelYs : en l’honneur des Gardiennes…

Quand Belisama rayonne sur Notre Monde,
cérémonie de Pleine Lune pour Dahut


Saison sombre, saison claire,
Alternance solaire,
Mois sombre, mois clair,
Alternance lunaire.

Deux rythmes, deux temps, deux Déesses,
Belisama dans Notre Monde,
Dahut est honorée,
Belisama dans l’Autre-Monde,
Ahès est honorée.

Rituel de Pleine Lune,
Rituel à Dahut.
Notre Monde honore la Souveraine,
Et reçoit les présents de sa Reine.

Dahut, Déesse lumineuse, fille de la sombre Ahès,
Dépositrice des eaux salées primordiales, du chant des étoiles,
Déesse de l’Arbre de Lumière, esprit juste à l’épée tranchante,
Gardienne du Chaudron et des Clefs, d’Ys au cœur de la baie.

Quand Belisama va dans l’Autre-Monde,
cérémonie de Lune Noire pour Ahès


Saison sombre, saison claire,
Alternance solaire,
Mois sombre, mois clair,
Alternance lunaire.

Deux rythmes, deux temps, deux Déesses,
Belisama dans Notre Monde,
Dahut est honorée,
Belisama dans l’Autre-Monde,
Ahès est honorée.

Rituel de Lune Noire,
Rituel à Ahès.
En trois nuits,
L’Autre-Monde éduque le nôtre.

Ahès, Déesse sombre,
Déesse des eaux en feu,
Déesse magicienne, sœur de Keriwena,
Déesse de Mort, Déesse anormée.

Le fil rouge qui danse dans le pagus : Morrigana


Esprit serré dans le corps, se meut et bouge,
Plumes noires trempées dans l’encre rouge,
Souris la danseuse aux crocs acérés,
Dors et rêve la pluie de voiles en traînée,
Rubans noirs jetés sur la conscience,
Tatouages d’ombres sur le corps en transe,
Drainent les ombres, emportent et rugissent,
Hurlent à la mort, à la vie surgie qui se déplie avec délice.

Sourire féroce, regard de braise, étoiles de sang brûlant,
Soupir sur l’écorce, serpents rouges levés vers les cieux,
Se jettent aux cous des envoyés disgracieux,
Et leur tête roule, sous l’éclair de la lame d’argent.
Fête étrange des roues de blancs,
Chariots emportés par le vent.

Élan vital de la meute au désir ardent,
Nuée des oiseaux, des poissons d’argent,
Envol des fleurs aux épines de sang,
Tenus par le lien de la reine d’antan.

Charmes mortels de la chevelure de nuit,
Baisers glacés noyés dans les pleurs,
Onde de cris, chants de mort, éclairs de peur,
La Fille pâle de la Reine suavement sourit,
Déplie ses ailes au minuit,
Déploie ses voiles aux perles de suie.

Perfection du geste, grâce sinueuse,
Danse guerrière sous le regard de la gibbeuse,
Silence suspendu de la grande traversée,
Au cœur de la bataille et du sang versé.

Soumission de la cohorte aux boucliers de braise,
Esprit commun des épées hurlantes,
Ordre rigide et souplesse sifflante,
Déploiement des élites de la fournaise.

Grondement de la masse déterminée,
À l’assaut des obstacles et dévoyés,
Repli et essort depuis les ombres,
Voyez l’armée sans nombre,
Les chevaliers fidèles de la souveraine,
Les gardiens protecteurs de la Reine !