Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD

La Maison des Ovates a désormais son site internet !

Le secteur d’Arantelle dédié au soin des êtres, à l’accompagnement vers le retour à l’entièreté et à l’intégrité, dans lequel œuvrent les ovates de l’Ordre Druidique de Dahut, a désormais son propre site internet !

Cliquez ci-dessous pour le découvrir…

Vous pourrez y découvrir le fonctionnement de la Maison des Ovates, les différentes prestations proposées, et prendre rendez-vous ou réserver et régler des services en ligne…

Atelier de méditation druidique « Au pied de l’Arbre de Lumière »

Sceau Prêtrise de Dahut

La Prêtrise de Dahut propose à ceux qui le souhaitent de partager un moment de méditation druidique, de reconnexion à soi et à ses ressources intérieures.
Après un moment de présentation et de recentrage auprès de l’eau d’une source ou d’une fontaine, nous cheminerons ensemble vers un lieu propice à cette méditation.
La Prêtresse de Dahut appellera alors l’essence de l’Arbre de Lumière depuis le cœur d’AelYs, et sous son ombre protectrice chacun sera guidé dans l’exploration de ce qu’il a à nous apprendre sur la présence à soi et la reliance avec les autres êtres.

méditation druidique arbre de lumière
Après chaque séance, par définition unique, puisque fonction du moment, du lieu et des personnes présentes, un temps de discussion sera ménagé, pour pouvoir partager ses ressentis ou répondre aux questions qui surviendraient.

Cet atelier de méditation druidique est susceptible d’avoir lieu dans différents endroits autour de Locronan et de la plaine du Porzay (Finistère). Le choix du lieu est fait deux à trois jours avant, selon le temps prévu et le ressenti de l’organisatrice.

Prochaine date proposée : dimanche 3 novembre de 16h à 18h

Tarif : 60 euros par personne  (tarif de groupe valable à partir de 2 personnes)
Versés à l’association Arantelle, pour le soutien aux activités de l’Ordre Druidique de Dahut.
Paiement sur place par carte bancaire ou chèque à l’ordre de « Arantelle », ou à l’avance en ligne grâce à notre partenaire HelloAsso.

Précisions pratiques :
Prévoyez des vêtements confortables, adaptés au temps, et au fait de demeurer immobile durant une partie de l’atelier (attention au froid en cette saison sombre !).
Prévoyez un coussin ou autre support pour être à l’aise si vous souhaitez vous asseoir sur le sol. Ceci n’est pas obligatoire, mais vous pouvez en ressentir le besoin selon les moments.
Dans la mesure où il se déroule en extérieur, l’atelier peut être annulé si les conditions météorologiques sont défavorables.

Participation ouverte à toute personne se présentant en paix et avec respect.
Merci cependant de bien vouloir vous inscrire au préalable à l’adresse mail yavanna@druidisme.fr. Le lieu de rendez-vous vous sera communiqué en retour, et vous serez prévenus d’une annulation éventuelle en raison des conditions météorologiques ou d’un trop faible nombre de participants (au plus tard 24h à l’avance).

Atelier de méditation druidique « Inspiration du monde végétal »

L’Ordre Druidique de Dahut propose à ceux qui le souhaitent de partager un moment de méditation druidique, de reliance avec le monde végétal et de connexion avec les énergies saisonnières.

Après un moment de présentation à l’orée de la forêt, nous cheminerons ensemble dans le silence et la lenteur vers un lieu propice à cette méditation.
La confrontation à un autre univers, tout aussi peuplé, sensible et vivant, mais d’une autre manière que le monde animal, et surtout à un autre rythme, a d’abord pour objet de permettre à chacun et chacune de retrouver paix et sérénité à l’écart du quotidien.

Monde Vivant - bourgeonnement
Lors de la saison claire, cette rencontre avec le monde vert dont la Déesse Airmid, Maîtresse de la Sève et des Bourgeons, est une des gardiennes, a également pour objectif de sentir en écho et faire jaillir en soi les forces vives dont on peut rayonner dans le monde pour créer et que l’on peut solliciter pour soutenir son courage et sa confiance.
Lors de la saison sombre, le cheminement de la méditation est placé sous la protection de Aesus, Maître des Racines et de l’Humus, et il a pour objectif d’expérimenter le déploiement des racines en profondeur et de ramener avec soi les murmures de la forêt et force et densité intérieure pour traverser ce temps d’intériorisation…


Après chaque séance, par définition unique, puisque fonction du moment, du lieu et des personnes présentes, un temps de discussion sera ménagé, pour pouvoir partager ses ressentis ou répondre aux questions qui surviendraient.
Cet atelier de méditation druidique est susceptible d’avoir lieu dans différents endroits autour de Locronan. Le choix du lieu est fait deux à trois jours avant, selon le temps prévu et le ressenti des organisateurs.

Prochaine date proposée : dimanche 17 novembre 2019 à 16 h

Tarif : 60 euros (tarif de groupe valable à partir de 2 participants)
Versés à l’association Arantelle, pour le soutien aux activités de l’Ordre Druidique de Dahut.
Paiement sur place par carte bancaire ou chèque à l’ordre de « Arantelle », ou à l’avance en ligne grâce à notre partenaire HelloAsso.

Précisions pratiques :
Prévoyez des vêtements confortables, adaptés au temps, et au fait de demeurer immobile durant une partie de l’atelier.
Prévoyez un coussin ou autre support pour être à l’aise si vous souhaitez vous asseoir sur le sol. Ceci n’est pas obligatoire, mais vous pouvez en ressentir le besoin selon les moments.
Dans la mesure où il se déroule en extérieur, l’atelier peut être annulé si les conditions météorologiques sont défavorables.

Participation ouverte à toute personne se présentant en paix et avec respect.
Merci cependant de bien vouloir vous inscrire au préalable à l’adresse mail yavanna@druidisme.fr. Le lieu de rendez-vous vous sera communiqué en retour, et vous serez prévenus d’une annulation éventuelle en raison des conditions météorologiques ou d’un trop faible nombre de participants (au plus tard 24h à l’avance).

Célébrations druidiques de la Fête de Mélia et de Dagdia Roue 5

Les célébrations druidiques au cœur de l’été de la Roue 5 ont vibré autour de deux divinités emblématiques de la fête de l’Incarnation : Mélia, Gardienne de l’Écoute et de la Bienveillance dont la fête a ouvert la période ; et Dagda, Gardien de la Sagesse et de la Connaissance, patron des Druides. Mais c’est sans conteste la puissance d’une Divinité qui a rayonné dans le cœur des célébrants le jour de célébration de Dagdia : Aliya, Ainée parmi les Ainés, Déesse des Attractions et de l’Amour dont la gloire a été manifeste lors d’une Bénédiction de l’Amour entre les Êtres inoubliable. Par Yavanna et Taliesin.

 

La fête de Mélia

célébrations druidiques sous le hêtre et la protection de Mélia. On voit des feuilles de hêtres et la frondaison des arbres.

Simplicité et douceur sous les hêtres. Offrandes de lait et de miel sur un tapis de mousse.

Parmis les célébrations druidiques, celle dédiée à Mélia. on voit des petites pierres blanches de la cérémonie druidique, posées sur un tapid de mousse.

Rayonnement de l’étoile sur les pierres blanches comme un doux trésor imprégné des vibrations de Mélia. Souffle du cheminant circulant dans le cercle sacré. Puis vient le temps de la sérénité. Alors l’esprit de chacun se laisse porter par la douceur de la Déesse qui embrasse les cœurs. Instant unique, instant intime, de pure saveur divine.

Il y a un druide agenouillé et blotti dans sa saie devant un autel naturel dédié à la Déesse Mélia dont c'est l'un des rite et célébrations druidiques de la saison claire de la Roue 5.

Pose le genou, jeune cheminant
Vois ton esprit être d’argent.
Et tout doucement respire…
Redresse toi, jeune cheminant
Offre au monde maintenant
Ton regard d’enfant
Paroles et sourire
Chants de l’Inspir
En toi toujours naissants.

Dagdia, Fête de l’Incarnation

célébrations druidiques avec la représentation du Dadga, un oeil sur une feuille de Chêne. Devant le symbole, les participants au rituel druidique ont déposé pour le Dagda une jeune pousse de Chêne.

La lumière du Dagda a inondé le foyer et les cœurs de ceux qui s’ouvrirent à lui et à sa générosité. En retour, chacun des présents a remercié le Dieu des Druides en offrant des jeunes pousses de Chêne sacrifiées pour l’occasion. L’esprit clair et l’œil vigilant, le cheminant a jeté la glandée dans le feu de Neved, un geste en conscience profonde pour remercier Dagda de la transmission reçue au cours de la Roue.

On voit une ovate à gauche et un couple à droite dans une clairière druidique du Pays de Neved. Célébrations druidiques de Dagdia.

Ensuite Dagda a ouvert son Foyer aux autres Divinités pour la suite des festivités de Dagdia. Selon l’ordre de préséance, Altos, Maître des Chemins, s’est imposé en premier. Au préalable, la Divinité fut déjà honorée par la marche sur le pays pour rejoindre le lieu de la cérémonie. Mais c’est dans le cercle sacré qu’il a été invoqué par Yavanna. Et la Terre a frémit, le vent s’est mis à susurrer de subtils messages. À la suite de rapides offrandes, le Dieu a tenu à laisser entrer lui-même dans le Cercle l’invitée d’honneur du jour : la grande Aliya, Maîtresse de l’Attraction et de l’Amour.

Il y a un panneau circulaire marqué d'un symbole pour honorer la Déesse Aliya, des rubans roses sont suspendus à l'occasion des célébrations druidiques de Dagdia.

Puis le Prêtre d’Ahès présent dans le cercle a évoqué les valeurs liées à la famille et au foyer que sa Déesse Patronne soutient. Enfin est venu le temps du passage entre les feux de Bel, main dans la main.

On voit la traversée des deux feux de Bel lors des célébrations druidiques de Dagdia.

Bénédiction de l’Amour entre les Êtres

Dès lors que toutes les Divinités concernées ont été invoquées, la cérémonie a atteint son apogée avec une Bénédiction de l’Amour entre les Êtres. L’Amour ! Force d’attraction, féconde et créatrice pour ceux qui savent respecter ce sentiment si pur, si noble. Un sentiment émancipé de tout lien d’appartenance et respectueux de l’unicité des êtres ! Et quoi de mieux pour honorer Aliya et ce qu’elle représente qu’une Bénédiction des Divinités pour deux Aimés ?

Un couple, une ovate près du feu des célébrations druidiques de Dagdia.

Signer avec son être son engagement à respecter cette attraction sacrée qui a fait naître entre deux êtres une troisième entité vibrante et vivante : l’Amour !
Contrat issu du dialogue ; force du serment ; puissance de la Bénédiction ; vague d’émotions et de joie ; offrandes et présents … Tout cela tissé sous le regard des Dieux et des Déesses, imprégnant une pierre rose, symbole concret et souvenir de ce beau moment.

On voit une main faire offrande aux Divinités dans les braises d'un feu. Une flamme jaillit au contact de l'offrande.

De belles célébrations druidiques au cœur de l’été en pays de Neved ! Exaltation et joie d’être là, à honorer les Dieux et les Déesses comme il se doit.

Prochaine célébration : l’équinoxe d’automne !

Le Solstice d’été de la Roue 5

Le Solstice d’été est une fête saisonnière dédiée à l’Aîné Maître du Soleil et des Étoiles : Belenos. En Neved, l’ODD s’est rassemblé avec ses invités et fidèles pour honorer cette divinité autour d’un feu digne de cette cérémonie le soir du 21 juin 2019. Par Taliesin.

On voit une clairière avec au centre un feu généreux, deux ovates qui officient et des invités qui assistent à la cérémonie du solstice d'été pour célébrer Belenos.

Dans les bois du pays de Neved, le mât du Solstice d’été a été planté et ses rubans dansent au gré d’une brise légère. Un cercle s’est formé, au centre concentré par un feu qui danse et se dresse pour que puisse être célébré le grand Belenos en ce jour de lumière le plus long ! Très vite le soleil ne tarde pas à darder ses rayons à travers les frondaisons des chênes et des hêtres recouverts d’une douce mousse. Voix en prières résonnent dans le monde vert. Une profonde méditation du cœur solaire est guidée par l’Ovate en service. Le nom de l’Aîné rayonnant résonne en écho dans les bois de Neved quand surgit l’invocation…

solstice d'été : on voit l'ovate accrocher un ruban sur la couronne du mât de Belenos. Le soleil illumine les frondaisons des arbres des bois de Neved et darde de beaux rayons en étoile.

Puis a lieu la consécration d’une cordelette et les offrandes dans le feu sacrificiel en présence de Belenos invoqué par les Ovates en service. Ensuite, alors que résonne la lyre mélancolique du Barde, on procède à l’attachement des rubans sur la couronne du mât par les invités et Yavanna.

solstice d'été : on voit une personne accrocher un ruban sur la couronne solaire du mât de Belenos

Enfin, près du feu et de son rayonnement nourricier, avant dissolution du cercle, recueillement, silence et derniers instants d’honneur à Belenos sont partagés ensemble.

Chaque crépitement du feu est ainsi un battement de cœur, une conscience posée sur soi en ses profondeurs, lieu du contact avec son soleil intime.

solstice d'été

Prochaines célébrations : honneurs à la douce Mélia et la fête de l’Incarnation : Dagdia.

Au plaisir de vous y rencontrer et de vous y retrouver !

Fête de Dahut Roue 5

La Fête de Dahut a lieu lors de la Pleine Lune la plus proche du Solstice d’Été. C’est ainsi l’occasion de rendre hommage à la Déesse Souveraine Dahut, mais également ce jour-là à Belisama, déesse Aînée Maîtresse des Lunes, qui marque de son cycle le rythme des célébrations. En AelYs, l’ODD s’est rassemblé avec ses invités et fidèles pour honorer ces divinités sur les hauteurs face à la Baie d’Ys. Par Yavanna.

La mer était calme et le temps clément pour la première fois depuis plusieurs semaines, comme un clin d’œil des cieux à la Déesse Souveraine et un soutien pour les hommes et femmes réunis ce matin-là.

Les hommages à Belisama ouvrirent la cérémonie, et la fumée des offrandes placées dans le feu de la vasque monta vers le ciel où Belenos le Rayonnant les renvoya vers sa bien-aimée Œil du ciel. Résonance et complémentarité subtile, expérimentation d’une nouvelle forme de ce phénomène de réflexion et danse d’attraction des deux « luminaires »…

Puis vint le cœur de la cérémonie : l’invocation de Dahut et de l’Arbre de Lumière, dans la simplicité des mots justes et sous le regard bienveillant et attentif des Êtres comme des Gardiennes du lieu…


Enfin, après l’appel de la Prêtresse de Dahut tournée vers l’astre solaire, vinrent des instants de reliance sous l’éclat de Belenos qui fit descendre sur les eaux mêlés son amour glorieux. Alors put avoir lieu la Bénédiction des personnes présentes par l’Eau des Étoiles.


Puis vint le temps de remercier les présences visibles et invisibles, refermer le cercle et revenir à la vie profane, avec ses contraintes et ses richesses, cultivant toujours le courage cher aux païens !

 

 

Bénédiction des talismans par Brigantia – Brigia Roue 5

La bénédiction des Talismans, les fameuses croix de Brigantia, est un moment fort de la cérémonie druidique de Brigia. Brigia, fête de la Vie et des Bardes, est aussi dédiée à Brigantia, Déesse gardienne de la Puissance Créatrice qui œuvre durant la cérémonie pour faire ce cadeau aux invités. Retour sur cette célébration de la Roue 5, sur la confection des croix de Brigantia et leur bénédiction par la Déesse. Par Yavanna.

Cueillette des joncs

On voit à gauche des brins de joncs et de la mousse. A droite une photo avec un panier rempli de brins de jonc, près d'une source d'eau. Ces joncs ont servi à faire les croix de Brigit et permis la bénédiction des talismans
Photos de Yavanna, soumise à droits d’auteur.

Le matériau le plus adapté pour la confection des croix de Brigantia est le jonc frais. Souple et pouvant se plier sans se casser, d’un beau vert brillant, la tige de cette plante est idéale. Par ailleurs, hasard qui n’en est pas un, on la trouve notamment dans les zones humides et/ou marécageuses proches des sources, dont le nettoyage est une autre des activités préparatoires à la fête de Brigia…
Comme pour tout végétal, et tout particulièrement dans la mesure où il va servir à la confection d’un talisman, il est important de cueillir cette plante en conscience, avec respect et attention. Pas question d’arriver en force et couper des touffes entières « pour aller vite ».
Ainsi la veille de Brigia, les cheminantes Ovates sont allés dans le marais près d’une source vive. Après avoir dégagée la source des feuilles mortes qui l’encombraient, elles ont sollicité l’inspiration de la Déesse Airmid, Maîtresse des Bourgeons.
Puis elles ont entrepris une cueillette en conscience : se mettre à l’écoute pour sentir quelles plantes sont prêtes à sacrifier une partie d’elle-même, couper soigneusement les brins un à un, en ne prélevant jamais plus de la moitié d’une touffe, et bien sûr être totalement présent à ce que l’on fait, et remercier.
Au final, la cueillette d’environ 220 brins pour une dizaine de croix a pris plus d’une heure d’évolution précautionneuse dans le marais, de reliance et d’échange intime avec le monde végétal, et leur passage n’a presque pas laissé de traces.

Confection des croix

On voit deux mains qui font un noeud pour attacher une branche de croix de Brigantia posée sur une table.
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

Le matin de la cérémonie eut lieu l’atelier collectif qui permet à chacun de fabriquer sa propre croix. Beaucoup de joie et de détente dans ce moment où les habitués montrent les gestes simples aux nouveaux venus !

Et voilà le résultat !

Il y a deux croix de Brigit / Brigantia posées sur un tapis de mousse au coeur de la forêt.
Photo d’Isabelle Allain, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation de la photographe.

Et comme toujours la satisfaction de chacun d’avoir pu créer de ses mains. Une première façon de se relier à la Puissance Créatrice dont Brigantia est la gardienne…

Cérémonie de Brigia

Après les prières d’ouverture, voici venir le temps des préparatifs pour la bénédiction des talismans :

Il y a un barde accroupi devant le feu et l'eau de la déesse Brigantia qui prépare l'instant de bénédiction des talismans. Les rayons du soleil traversant les bois dessinent sur le seul les rayons de l'Awen. Autour du barde les invités et deux sacerdotes en cercle regardent la scène.
Photo d’Isabelle Allain, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation de la photographe.

Eau et feu activés par la Déesse Brigantia.

On voit dans la forêt un barde accroupi devant le feu et l'eau qui exécute, par Brigantia, la bénédiction des talismans. Une ovate se tient debout devant lui, bras tendus vers la scène.
Photo d’Isabelle Allain, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation de la photographe.

Barde et Ovate œuvrent de concert, tous deux simples vecteurs du sacré issu de Brigantia.

Le barde tend une croix de Brigantia à l'ovate. Scène de la bénédiction des talismans.
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

Chacun amène tour à tour sa croix de joncs, qui de simple objet profane devient talisman une fois bénie grâce au feu et à l’eau de Brigantia.

Il y a la prêtresse du Cornu qui tend ses croix de Brigit au barde qui se laisse oeuvrer par Brigantia pour la bénédiction des talismans.
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

L’eau et le feu mêlés révèlent la brume inspiratrice…

On voit le barde Taliesin souffler sur les braises de son encensoir avant de commencer la bénédiction des Talismans.
Photo d’Isabelle Allain, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation de la  photographe.

Puis vient le temps de la purification des êtres présents qui le souhaitent.
L’Ovate au cœur de l’espace sacré reçoit et transmet au Barde qui circule dans le cercle et œuvre…

Bénédiction des talismans : Brigantia purifie par l'eau et le feu les personnes qui le souhaitent.
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

Enfin vient le moment de clore la cérémonie par les Vœux sacrés, à chaque fois renouvelés…

On voit les membres de l'ODD en cercle clamer les voeux sacrés.
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

Usage des talismans

Les anciennes croix ont été brûlées au début de la cérémonie, les nouvelles sont maintenant consacrées !
Ces talismans, renouvelés lors de chaque Brigia, ont une action ciblée et précise : ils protègent les foyers contre l’intrusion de désincarnés malintentionnés.
Nous conseillons de les placer à des endroits symboliquement stratégiques, qui ont du sens par rapport à son action magique : au-dessus de la porte d’entrée, sur l’autel familial…

Incendies de lieux de culte à Paris et Jérusalem : soutien aux fidèles bouleversés

Lieux de culte incendiés ces derniers jours : l’ODD souhaite réagir à propos de ces tristes événements. Voici son communiqué :

Lieux de culte incendiés comme ici sur cette photo Notre Dame de Paris
L’Ordre Druidique de Dahut souhaite exprimer toute sa compassion envers les membres d’autres communautés religieuses bouleversés hier par des incendies sur des lieux de cultes importants.

Que ce soit à Paris avec l’incendie qui a ravagé la charpente de la cathédrale Notre-Dame, ou à Jérusalem avec celui, de moindre ampleur, qui s’est déclaré sur l’esplanade des Mosquées, les communautés monothéistes ont été durement touchées dans des lieux à forte portée symbolique.

En tant qu’institution religieuse, nous témoignons notre profonde sympathie envers les fidèles qui se trouvent ainsi privé de l’accès à un espace de recueillement et de prière.

Nous ne sommes que trop conscients de ce qu’ils peuvent ressentir, comme tout croyant qui se voit dépossédé de la possibilité de se rendre librement sur un lieu sacré.

Fêtes du Panthéon de la Vie et Équinoxe de Printemps de la Roue 5

Les fêtes du Panthéon de la Vie sont toujours des moments exaltants et intenses. Il y a quelques jours eut lieu une conjonction particulièrement féconde pour tous les êtres : la Pleine Lune qui marque la fête du Maître des Animaux, Kernunos, était la même que celle de la fête d’Airmid, Maîtresse du Monde Végétal, et tout cela en même temps que la fête de Belenos de l’Équinoxe de Printemps qui marque le passage de la Saison Sombre à la Saison Claire. Le moment idéal pour semer les graines d’un renouveau, qu’il soit physique, de projet, et bien sûr spirituel… Par Yavanna.

Fête d’Airmid

Pour ouvrir ce temps d’hommages et d’offrandes, sacerdotes et invités se sont rendus dans une nouvelle clairière polythéiste sur le Tertre pour honorer Airmid, Maîtresse des Bourgeons, celle qui initie cette force germinatrice de la vie qui explose, des cellules qui se multiplient et créent de nouvelles formes : feuilles, fleurs, branches de l’année, tiges souples et pollens dans le souffle du vent printanier…

Marche lente au rythme du Monde Vert, offrandes d’eau de source, de graines remises à la terre, émotions et paroles chargées de sens…

Fête du Kornu

Puis vint le temps de se rendre dans l’Antre de Kernunos, pour honorer le Maître des Animaux et des Instincts.

Fêtes du Panthéon de la Vie : celle du Cornu/Kernunos avec le prêtre devant le feu entouré de la prêtresse, des ovates et d'un fidèle/
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

Laisser à la porte du lieu les artefacts de la culture, se rassembler autour de feu, sentir pulser en soi les battements puissants du réveil de la Vie, et les faire résonner de ses pieds nus sur la terre brune, et offrir enfin au Prêtre alcool et vibrations du chant qui vient du fond des tripes…

Équinoxe de Printemps

Après une pause bien méritée et l’accueil de nouveaux invités, nous voici de retour sur le haut du Tertre, pour rendre hommage à Belenos, Maître des Étoiles, en ce temps d’équilibre et de passage d’une saison à l’autre.

Invocation en duo de l’Aîné rayonnant…

Fêtes du Panthéon de la Vie : équinoxe de Printemps
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

… Soin du feu qui finalement dansera grâce à l’énergie des agrumes séchés souvenir du sacrifice des végétaux durant la Saison Sombre :

Fêtes du Panthéon de la Vie : feu de la vie, feu de Belenos
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

… Et enfin le cri des êtres vers le soleil pour s’engager pleinement dans la vitalité de la Saison Claire.

Fêtes du Panthéon de la Vie : on voit la prêtresse du Cornu crier le nom de Belenos.
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

Pleine Lune

Enfin, dans l’intimité du foyer de Belisama, chacun put remercier et faire offrandes à la Maîtresse des Lunes et des Cycles, l’Œil du ciel dont la danse contribue à fixer les temps pour les célébrations sacrées.