Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD

Feu du Solstice d’Hiver : évocation de la cérémonie druidique de la Roue 5

Le feu du Solstice d’hiver a rayonné en cette Roue 5 avec une flamboyance qui réchauffa les cœurs des païens druidisants de l’ODD. Moment où furent déposées dans les flammes les bûches décorées apportées par chacun. Évocation de la cérémonie druidique du Solstice d’Hiver de la Roue 5, par Yavanna.

Préparatifs pour le feu du Solstice d’Hiver

Dans la Tradition, la bûche décorée que chacun apporte lors de la cérémonie pour nourrir le feu du Solstice d’Hiver rappelle la solidarité nécessaire entre les hommes pour traverser la période parfois difficile de la Saison Sombre, qui arrive à son acmé lors du Solstice.

Bûches décorées pour le solstice d'hiver
Quelques-unes des bûches décorées pour le feu du Solstice d’hiver.

Cérémonie

Après le coucher du soleil qui annonce l’entrée dans la journée du solstice d’hiver, sous la frondaison des bois de Neved, alors que le crépuscule peu à peu s’avance, le cercle sacré accueille les sacerdotes et invités venus rendre hommage à Belenos.

Les prières d’ouverture rappellent à chacun les valeurs qui unissent les païens, et l’Awen partagé déploie ses notes, soudant le cercle des hommes.

Alors on peut procéder à l’allumage du feu, qui pétille dans l’obscurité grandissante.

Magnifique feu du Sosltice d'Hiver autour duquel sont rassemblés en cercle les fidèles et les druides
Photo de David Toussart, avec son aimable autorisation.

Voilà venu enfin le temps d’invoquer le Maître des Étoiles, grâce à l’action conjuguée des Ovates en charge.

Puis Belenos présent à travers l’Ovate invite chacun à venir déposer ses offrandes et sa bûche. Sont rappelées au passage les valeurs de solidarité et de convivialité propres à cette période. Elles trouvent leur source dans le travail de recentrage sur la Graine d’Or de l’Être.

Un beau feu du Solstice d'Hiver avec l'ovate en charge de la cérémonie et une druidisante

La cérémonie touche à sa fin. Le partage d’une orange en quartier entre la divinité et les présents poursuit cette évocation et ancre dans le corps l’expérience vécue lors de la célébration.

Convivialité

Feu coloré du Sosltice d'Hiver. Flammes rouges, braises et fumées bleues

Après la dissolution du cercle, on profite encore un peu de la flambée pleine de vie. Puis les hommes et les femmes présents se sont retrouvés pour partager un verre de poiré et quelques douceurs, très généreusement offerts par notre fidèle Pascale. Moment d’échanges autour des valeurs druidiques, simple et convivial, avant de retourner chacun à son foyer…

 

Hommage aux soldats français tombés au Mali

L’Ordre Druidique de Dahut salue le courage et le dévouement des soldats morts récemment dans le cadre de l’opération Barkhane au Mali et adresse toutes ses condoléances à leurs proches et à leurs camarades.

Tout notre respect et nos remerciements vont vers ces hommes qui ont participé à la lutte contre le terrorisme au Sahel et à la protection des populations.

Nous prions la Déesse Morrigan de veiller sur les âmes de ces soldats, qui incarnent l’esprit des Gardiens de la Voie rouge, dont nous avons tant besoin aujourd’hui.

Soutien aux victimes de l’attentat de Bayonne

Concernant le récent attentat à Bayonne contre une mosquée et des membres de la communauté musulmane, l’Ordre Druidique de Dahut souhaite envoyer ses pensées de soutien vers les blessés et la communauté de la mosquée visée.

Ce regrettable événement est pour nous l’occasion de rappeler que nous dénonçons vivement l’agression de personnes ou de lieux en raison de leur appartenance religieuse.
Nous dénonçons également toute parole ou comportement qui pourrait inciter à la haine contre qui que ce soit, et notamment bien sûr les communautés religieuses, et de ce fait encourager des actes comme celui qui a été commis à Bayonne.

Une attitude exemplaire de respect des croyances de chacun et l’unité derrière les valeurs de la République, notamment la laïcité, reste de notre point de vue la meilleure arme pour éviter de tels actes.
C’est là notre position et nous encourageons tous les païens polythéistes à faire preuve de ces valeurs de respect, de tolérance et d’ouverture si fondamentales à nos yeux.

Discrimination par le quotidien Ouest-France

Par ce communiqué, l’Ordre Druidique de Dahut déplore l’absence de respect du code de déontologie journalistique par le quotidien Ouest-France, qui a censuré la proposition d’un article à son sujet.

Les faits

Ouest-France publie des articles sur des évènements en relation avec le domaine religieux au même titre que d’autres sujets de société, comme il se doit pour un quotidien. Des informations sur le culte catholique bien sûr, mais aussi sur les autres religions monothéistes, apparaissent ainsi régulièrement dans ses colonnes. On y trouve également des publications en lien avec le druidisme vu sous son angle historique et culturel, et sur les mouvements « druidiques » qui ne se prévalent pas du fait religieux, comme la Gorsedd.

Par ailleurs, récemment un entretien de près de deux heures avec deux des fondateurs de l’Ordre Druidique de Dahut a permis la rédaction d’un excellent article proposé à la rédaction de Ouest-France.
Malheureusement, cet article ne sera pas porté à la connaissance du public en raison du « refus de sa hiérarchie pour des raisons soi disant religieuses », selon une source interne.

Auto-censure et discrimination

Ainsi lorsqu’il s’agit de témoigner de l’activité polythéiste affichée de l’institution religieuse qu’est l’Ordre Druidique de Dahut, le journal Ouest-France pratique une auto-censure manifeste.
Or le journal publie régulièrement des articles sur d’autres groupes et associations qui se réclament du druidisme.
Il s’agit donc là clairement d’un fait de discrimination religieuse, en direction spécifiquement de l’Ordre Druidique de Dahut.

Par ailleurs, le journal Ouest-France va à l’encontre du code de déontologie des journalistes et de sa mission d’information du public en exerçant ou en laissant exercer sur ses membres des pressions inacceptables pour que des informations soient cachées.

Notre demande

Nous demandons en conséquence au journal Ouest-France de respecter son engagement au respect de la vérité et à la défense de liberté de l’information, ainsi qu’à « ne pas supprimer les informations essentielles », tel que rappelé dans la « Déclaration des devoirs et des droits des journalistes », dite charte de Munich.
Pour cela nous lui demandons d’autoriser la publication de l’article en question.
Nous lui demandons également la publication d’excuses officielles en réparation de la discrimination manifeste dont l’Ordre Druidique de Dahut a été l’objet de sa part.

Célébrations druidiques de la Fête d’Ardianna et de Lughia Roue 5

La fête d’Ardianna lors du dernier Premier Quartier de lune a ouvert le temps de Lughia qui a vu son acmé lors de la cérémonie en l’honneur de Lugh et Tailtiu lors du Dernier Quartier de lune. Moments forts comme toujours d’offrandes et de messages échangés… Par Yavanna.

Fête d’Ardianna

Le temps de Lughia est toujours ouvert par la fête d’Ardianna, lors du Premier Quartier de Lune qui précède la cérémonie principale.
La Déesse chasseresse qui court sur le tertre montée sur la laie blanche a une fois de plus décoché sa flèche qui a filé entre les arbres…
Patronne des chasseurs et des cueilleurs, cette jeune Déesse à la course infatigable était d’humeur sombre ce soir-là et a rappelé l’importance de la conscience du sacrifice des êtres lors de la chasse comme de la cueillette, et des offrandes à Celle qui se tient dans les bois et veille au respect même au cœur de l’instinct de survie…

Honneurs à Tailtiu

Puis vint le temps de la grande célébration de Lughia proprement dite. Sous le chaleureux regard du rayonnant Belenos, sacerdotes, fidèles et invités se sont réunis, savourant l’ambiance inspirante des bois de Neved.

Après que le feu a été allumé, la noble Maîtresse des Frontières et des Équilibres, Tailtiu, est la première à recevoir les hommages de l’assemblée, après avoir été invoquée par l’Ovate.
Ce fut l’occasion de mettre en lumière la place de cet espace particulier qu’est le jardin, où se fait la rencontre entre êtres vivants de la Nature et choix et action de la Culture menés par les êtres humains. Car ce qui se joue  au sein des jardins est emblématique du rôle de Tailtiu auprès des hommes : veiller au respect des équilibres. De ce fait, c’est là un endroit privilégié pour aller à sa rencontre et recevoir ses enseignements. Or en nos temps où la Culture s’impose de plus en plus, écouter les chuchotements de cette Déesse aussi discrète que noble et mettre en pratique ses suggestions est un enjeu de taille pour notre civilisation.

Honneurs à Lugh

Le Gardien des Arts et des Savoir-Faire fut enfin à l’honneur, appelé par le cercle des artisans présents autour du feu central.
Moment toujours intense de la présence de Lugh qui passe de main en main, ces mains si précieuses pour le travail de la matière…
Puis vint le temps des offrandes et de la toujours très attendue Bénédiction des Outils.

Les outils de sculpture sur bois de Taliesin prêts à être bénis par Lugh.

Chaque artisan selon sa spécialité a ainsi pu faire bénir par le Dieu polytechnicien les outils de son art par l’intermédiaire de l’Ovate en charge.
Mais également « les mains et l’esprit autant que les outils » ainsi qu’il fut formulé par Lugh en saisissant les mains et en se tendant vers l’esprit de tous les créateurs présents dans le cercle sacré…

Vint enfin le temps des Vœux sacrés et la clôture de la cérémonie, occasion de faire une photo souvenir de tous ceux qui ont eu la joie de partager ce moment de reliance…