Accueil » Archives pour Taliesin

Auteur : Taliesin

Feu du Solstice d’Hiver : évocation de la cérémonie druidique de la Roue 5

Le feu du Solstice d’hiver a rayonné en cette Roue 5 avec une flamboyance qui réchauffa les cœurs des païens druidisants de l’ODD. Moment où furent déposées dans les flammes les bûches décorées apportées par chacun. Évocation de la cérémonie druidique du Solstice d’Hiver de la Roue 5, par Yavanna.

Préparatifs pour le feu du Solstice d’Hiver

Dans la Tradition, la bûche décorée que chacun apporte lors de la cérémonie pour nourrir le feu du Solstice d’Hiver rappelle la solidarité nécessaire entre les hommes pour traverser la période parfois difficile de la Saison Sombre, qui arrive à son acmé lors du Solstice.

Bûches décorées pour le solstice d'hiver
Quelques-unes des bûches décorées pour le feu du Solstice d’hiver.

Cérémonie

Après le coucher du soleil qui annonce l’entrée dans la journée du solstice d’hiver, sous la frondaison des bois de Neved, alors que le crépuscule peu à peu s’avance, le cercle sacré accueille les sacerdotes et invités venus rendre hommage à Belenos.

Les prières d’ouverture rappellent à chacun les valeurs qui unissent les païens, et l’Awen partagé déploie ses notes, soudant le cercle des hommes.

Alors on peut procéder à l’allumage du feu, qui pétille dans l’obscurité grandissante.

Magnifique feu du Sosltice d'Hiver autour duquel sont rassemblés en cercle les fidèles et les druides
Photo de David Toussart, avec son aimable autorisation.

Voilà venu enfin le temps d’invoquer le Maître des Étoiles, grâce à l’action conjuguée des Ovates en charge.

Puis Belenos présent à travers l’Ovate invite chacun à venir déposer ses offrandes et sa bûche. Sont rappelées au passage les valeurs de solidarité et de convivialité propres à cette période. Elles trouvent leur source dans le travail de recentrage sur la Graine d’Or de l’Être.

Un beau feu du Solstice d'Hiver avec l'ovate en charge de la cérémonie et une druidisante

La cérémonie touche à sa fin. Le partage d’une orange en quartier entre la divinité et les présents poursuit cette évocation et ancre dans le corps l’expérience vécue lors de la célébration.

Convivialité

Feu coloré du Sosltice d'Hiver. Flammes rouges, braises et fumées bleues

Après la dissolution du cercle, on profite encore un peu de la flambée pleine de vie. Puis les hommes et les femmes présents se sont retrouvés pour partager un verre de poiré et quelques douceurs, très généreusement offerts par notre fidèle Pascale. Moment d’échanges autour des valeurs druidiques, simple et convivial, avant de retourner chacun à son foyer…

 

Soutien aux victimes de l’attentat de Bayonne

Concernant le récent attentat à Bayonne contre une mosquée et des membres de la communauté musulmane, l’Ordre Druidique de Dahut souhaite envoyer ses pensées de soutien vers les blessés et la communauté de la mosquée visée.

Ce regrettable événement est pour nous l’occasion de rappeler que nous dénonçons vivement l’agression de personnes ou de lieux en raison de leur appartenance religieuse.
Nous dénonçons également toute parole ou comportement qui pourrait inciter à la haine contre qui que ce soit, et notamment bien sûr les communautés religieuses, et de ce fait encourager des actes comme celui qui a été commis à Bayonne.

Une attitude exemplaire de respect des croyances de chacun et l’unité derrière les valeurs de la République, notamment la laïcité, reste de notre point de vue la meilleure arme pour éviter de tels actes.
C’est là notre position et nous encourageons tous les païens polythéistes à faire preuve de ces valeurs de respect, de tolérance et d’ouverture si fondamentales à nos yeux.

Discrimination par le quotidien Ouest-France

Par ce communiqué, l’Ordre Druidique de Dahut déplore l’absence de respect du code de déontologie journalistique par le quotidien Ouest-France, qui a censuré la proposition d’un article à son sujet.

Les faits

Ouest-France publie des articles sur des évènements en relation avec le domaine religieux au même titre que d’autres sujets de société, comme il se doit pour un quotidien. Des informations sur le culte catholique bien sûr, mais aussi sur les autres religions monothéistes, apparaissent ainsi régulièrement dans ses colonnes. On y trouve également des publications en lien avec le druidisme vu sous son angle historique et culturel, et sur les mouvements « druidiques » qui ne se prévalent pas du fait religieux, comme la Gorsedd.

Par ailleurs, récemment un entretien de près de deux heures avec deux des fondateurs de l’Ordre Druidique de Dahut a permis la rédaction d’un excellent article proposé à la rédaction de Ouest-France.
Malheureusement, cet article ne sera pas porté à la connaissance du public en raison du « refus de sa hiérarchie pour des raisons soi disant religieuses », selon une source interne.

Auto-censure et discrimination

Ainsi lorsqu’il s’agit de témoigner de l’activité polythéiste affichée de l’institution religieuse qu’est l’Ordre Druidique de Dahut, le journal Ouest-France pratique une auto-censure manifeste.
Or le journal publie régulièrement des articles sur d’autres groupes et associations qui se réclament du druidisme.
Il s’agit donc là clairement d’un fait de discrimination religieuse, en direction spécifiquement de l’Ordre Druidique de Dahut.

Par ailleurs, le journal Ouest-France va à l’encontre du code de déontologie des journalistes et de sa mission d’information du public en exerçant ou en laissant exercer sur ses membres des pressions inacceptables pour que des informations soient cachées.

Notre demande

Nous demandons en conséquence au journal Ouest-France de respecter son engagement au respect de la vérité et à la défense de liberté de l’information, ainsi qu’à « ne pas supprimer les informations essentielles », tel que rappelé dans la « Déclaration des devoirs et des droits des journalistes », dite charte de Munich.
Pour cela nous lui demandons d’autoriser la publication de l’article en question.
Nous lui demandons également la publication d’excuses officielles en réparation de la discrimination manifeste dont l’Ordre Druidique de Dahut a été l’objet de sa part.

La Maison des Ovates a désormais son site internet !

Le secteur d’Arantelle dédié au soin des êtres, à l’accompagnement vers le retour à l’entièreté et à l’intégrité, dans lequel œuvrent les ovates de l’Ordre Druidique de Dahut, a désormais son propre site internet !

Cliquez ci-dessous pour le découvrir…

Vous pourrez y découvrir le fonctionnement de la Maison des Ovates, les différentes prestations proposées, et prendre rendez-vous ou réserver et régler des services en ligne…

Célébrations druidiques de la Fête de Mélia et de Dagdia Roue 5

Les célébrations druidiques au cœur de l’été de la Roue 5 ont vibré autour de deux divinités emblématiques de la fête de l’Incarnation : Mélia, Gardienne de l’Écoute et de la Bienveillance dont la fête a ouvert la période ; et Dagda, Gardien de la Sagesse et de la Connaissance, patron des Druides. Mais c’est sans conteste la puissance d’une Divinité qui a rayonné dans le cœur des célébrants le jour de célébration de Dagdia : Aliya, Ainée parmi les Ainés, Déesse des Attractions et de l’Amour dont la gloire a été manifeste lors d’une Bénédiction de l’Amour entre les Êtres inoubliable. Par Yavanna et Taliesin.

 

La fête de Mélia

célébrations druidiques sous le hêtre et la protection de Mélia. On voit des feuilles de hêtres et la frondaison des arbres.

Simplicité et douceur sous les hêtres. Offrandes de lait et de miel sur un tapis de mousse.

Parmis les célébrations druidiques, celle dédiée à Mélia. on voit des petites pierres blanches de la cérémonie druidique, posées sur un tapid de mousse.

Rayonnement de l’étoile sur les pierres blanches comme un doux trésor imprégné des vibrations de Mélia. Souffle du cheminant circulant dans le cercle sacré. Puis vient le temps de la sérénité. Alors l’esprit de chacun se laisse porter par la douceur de la Déesse qui embrasse les cœurs. Instant unique, instant intime, de pure saveur divine.

Il y a un druide agenouillé et blotti dans sa saie devant un autel naturel dédié à la Déesse Mélia dont c'est l'un des rite et célébrations druidiques de la saison claire de la Roue 5.

Pose le genou, jeune cheminant
Vois ton esprit être d’argent.
Et tout doucement respire…
Redresse toi, jeune cheminant
Offre au monde maintenant
Ton regard d’enfant
Paroles et sourire
Chants de l’Inspir
En toi toujours naissants.

Dagdia, Fête de l’Incarnation

célébrations druidiques avec la représentation du Dadga, un oeil sur une feuille de Chêne. Devant le symbole, les participants au rituel druidique ont déposé pour le Dagda une jeune pousse de Chêne.

La lumière du Dagda a inondé le foyer et les cœurs de ceux qui s’ouvrirent à lui et à sa générosité. En retour, chacun des présents a remercié le Dieu des Druides en offrant des jeunes pousses de Chêne sacrifiées pour l’occasion. L’esprit clair et l’œil vigilant, le cheminant a jeté la glandée dans le feu de Neved, un geste en conscience profonde pour remercier Dagda de la transmission reçue au cours de la Roue.

On voit une ovate à gauche et un couple à droite dans une clairière druidique du Pays de Neved. Célébrations druidiques de Dagdia.

Ensuite Dagda a ouvert son Foyer aux autres Divinités pour la suite des festivités de Dagdia. Selon l’ordre de préséance, Altos, Maître des Chemins, s’est imposé en premier. Au préalable, la Divinité fut déjà honorée par la marche sur le pays pour rejoindre le lieu de la cérémonie. Mais c’est dans le cercle sacré qu’il a été invoqué par Yavanna. Et la Terre a frémit, le vent s’est mis à susurrer de subtils messages. À la suite de rapides offrandes, le Dieu a tenu à laisser entrer lui-même dans le Cercle l’invitée d’honneur du jour : la grande Aliya, Maîtresse de l’Attraction et de l’Amour.

Il y a un panneau circulaire marqué d'un symbole pour honorer la Déesse Aliya, des rubans roses sont suspendus à l'occasion des célébrations druidiques de Dagdia.

Puis le Prêtre d’Ahès présent dans le cercle a évoqué les valeurs liées à la famille et au foyer que sa Déesse Patronne soutient. Enfin est venu le temps du passage entre les feux de Bel, main dans la main.

On voit la traversée des deux feux de Bel lors des célébrations druidiques de Dagdia.

Bénédiction de l’Amour entre les Êtres

Dès lors que toutes les Divinités concernées ont été invoquées, la cérémonie a atteint son apogée avec une Bénédiction de l’Amour entre les Êtres. L’Amour ! Force d’attraction, féconde et créatrice pour ceux qui savent respecter ce sentiment si pur, si noble. Un sentiment émancipé de tout lien d’appartenance et respectueux de l’unicité des êtres ! Et quoi de mieux pour honorer Aliya et ce qu’elle représente qu’une Bénédiction des Divinités pour deux Aimés ?

Un couple, une ovate près du feu des célébrations druidiques de Dagdia.

Signer avec son être son engagement à respecter cette attraction sacrée qui a fait naître entre deux êtres une troisième entité vibrante et vivante : l’Amour !
Contrat issu du dialogue ; force du serment ; puissance de la Bénédiction ; vague d’émotions et de joie ; offrandes et présents … Tout cela tissé sous le regard des Dieux et des Déesses, imprégnant une pierre rose, symbole concret et souvenir de ce beau moment.

On voit une main faire offrande aux Divinités dans les braises d'un feu. Une flamme jaillit au contact de l'offrande.

De belles célébrations druidiques au cœur de l’été en pays de Neved ! Exaltation et joie d’être là, à honorer les Dieux et les Déesses comme il se doit.

Prochaine célébration : l’équinoxe d’automne !