Accueil » Archives pour Taliesin

Auteur : Taliesin

Si, messieurs-dames de la Gorsedd, le druidisme est bien une religion !

Gorsedd druidisme religion : sujet de l’article
La Gorsedd déclare que le druidisme n'est pas une religion : c'est faux

Par ce communiqué, l’Ordre Druidique de Dahut souhaite interpeller sur les propos tenus par la Gorsedd de Bretagne dans les pages du Télégramme d’hier (dimanche 17 mai 2020 – https://www.letelegramme.fr/histoire/la-gorsedd-aux-sources-de-la-nature-18-05-2020-12553694.php ). Et notamment sur le fait que le druidisme ne serait pas une religion.

Cette assertion ne date pas d’hier, et nous avions déjà publié un communiqué à ce sujet il y a presque cinq ans, dont nous rappelons ci-dessous le contenu :

« En réponse à cet article du Télégramme :
http://www.letelegramme.fr/finistere/brasparts/culture-ceremonie-druidique-dimanche-15-07-2015-10706055.php
L’Ordre Druidique de Dahut ne peut rester sans réagir face à l’image du druidisme que renvoie la Gorsedd de Bretagne. Celle-ci réduit en effet le druidisme dit « d’aujourd’hui » à un ensemble de manifestations culturelles et purement profanes. Elle déclare être une association et non une religion, or nous constatons qu’elle utilise pour désigner ses membres les noms désignant certaines des fonctions sacerdotales (barde, ovate, druide), ce qui porte préjudice aux croyants païens et druidisants et rabaisse la fonction sacerdotale à quelque chose de purement profane. Par ailleurs, elle entérine le druidisme dans le folklore chrétien (référence à la Chandeleur par exemple, réduction de Samonios à la fête des morts) et réduit certaines de ses cérémonies à des représentations culturelles en occultant toute la sphère sacrée et religieuse. Leur cérémonie du Gorsedd Digor semble ainsi correspondre à Lughnasad, même si les dates sont très éloignées des dates fixées par Belenos et Belisama. Or leur descriptif n’évoque aucune des divinités que l’on honore lors de cette célébration (Lugh, Talentio, Rosmerta, Morrigana pour ne citer qu’elles).
Le druidisme d’aujourd’hui existe bel et bien : c’est une religion polythéiste fondée sur une Tradition vivante et toujours renouvelée dont les sacerdotes sont au service des divinités et accompagnent notamment les croyants sur le chemin des valeurs païennes et le respect de tous les êtres. »

Nous n’allons pas répéter les arguments déjà développés alors, qui restent les mêmes face à un discours de la part de la Gorsedd sensiblement identique (si ce n’est sur le nombre des fêtes qu’ils célèbrent dans l’année qui a augmenté entre temps…).

Nous nous contenterons de rappeler ces quelques points essentiels :

  • Le druidisme est bien une religion, la religion polythéiste européenne.
  • Or la Gorsedd n’est pas, de son aveu même dans ces articles, une institution religieuse, mais une association, notamment philosophique et culturelle.
  • Ainsi, du fait même qu’il reconnaisse ne pas être religieux, la Gorsedd ne saurait s’arroger le droit de parler au nom du druidisme.
  • Or il existe bien une institution religieuse druidique : c’est l’Ordre Druidique de Dahut. Et nous sommes prêts à répondre à toutes les questions que les journalistes se poseront sur le druidisme.

Encore faut-il pour cela que les journaux qui les emploient ne pratiquent pas, à l’instar de Ouest-France en octobre dernier (cf notre article : https://www.druidisme.fr/discrimination-journal-ouestfrance-communique/ ) une auto-censure contraire au code de déontologie journalistique…

Fête de la Désincarnation fin de Roue 5 – début de Roue 6

La Fête de la Désincarnation, Omnia, traverse l’hiver au passage de la Roue 5 à la Roue 6. Temps d’introspection, de silences et de lente descente dans la nuit de l’âme. De Lune Pleine du Chaudron à la Lune Noire, voici résumés les grands moments de cette période : la fête de Mélusine, les Bougies Omniales et enfin la cérémonie d’Omnia au cœur du Temps Hors du Temps. Par Yavanna.

Fête de Mélusine

Bien que le temps long d’Omnia soit ouvert dès la Pleine Lune du Chaudron, la fête de Mélusine, qui a lieu lors du dernier quartier qui précède la Lune Noire du Temps Hors du Temps marque le début des célébrations proprement dites.

Dans son foyer de Neved, la noble Serpente Mélusine, Gardienne de la Vitalité et de l’Intégrité et patronne des Soignants, fut honorée par une assemblée concentrée et réceptive. Ce fut l’occasion de consacrer ce lieu, et les offrandes de la cérémonie vinrent parachever le processus…

Offrande d’Ovate pour la Serpente sur la pierre qui relie à l’énergie des eaux souterraines…

L’eau ancra la pierre dans la terre. Et la Déesse, également protectrice des eaux souterraines, émit à l’intention des personnes présentes un appel qui ne fut pas sans écho dans les jours qui suivirent…

Bougies omniales

Préparé cette Roue par un recueillement intériorisé dans une ambiance méditative, l’allumage des bougies omniales fut au final l’occasion d’une belle procession de lumières dans le crépuscule, alors que s’ouvrait le Temps Hors du Temps.

L’Ovate concentrée mène la méditation guidée…
Recueillement sur la Graine d’Or en soi avant l’allumage des bougies omniales.

Cérémonie d’Omnia, fête de la Désincarnation

La cérémonie principale déroula le lendemain avec fluidité ses différentes phases, depuis l’ouverture par les prières collectives…

Fête de la Désincarnation : cercle druidique de cérémonie avec un druide, une ovate et des fidèles
Cascade d’Awen après la prière druidique.

En passant par les hommages à Ogmios, l’entretien avec le Cornu, les hommages aux disparus, la confrontation à l’Autre Monde pour ceux qui le souhaitaient.

Fête de la Désincarnation : le prêtre du Cornu tend la flamme de Cernunnos à une fidèle.
La flamme sombre de Cernunnos

Fête de la Désincarnation : Druide devant le feu d'une cérémonie druidique

Puis ce fut l’arrivée des sacerdotes venus d’AelYs, précédant de peu le souffle d’Ael et les nuages d’Océane porteurs de l’effondrement des portes. Alors vint le temps de l’ultime recueil dans le Chaudron, et de la transformation ou pas par Keriwena et Dahut de ce qui avait été déposé en fonction de ce qui était juste pour les Êtres.

Dépôt par un fidèle dans le Chaudron tenu par Yavanna, Prêtresse de Dahut.

 

Le Prêtre Belen Faouenn d’Ahes œuvre avec le Chaudron.

Au final, comme toujours, après l’extinction de tous les feux, la flamme d’Ahes pour la nouvelle Roue vint ouvrir dans l’obscurité les prémisses de l’espoir que ralluma définitivement la salutation au matin du premier lever de Belenos sur la Roue 6.


L’article Fête de la Désincarnation fin de Roue 5 – début de Roue 6 est terminé. N’hésitez pas à le partager.

Feu du Solstice d’Hiver : évocation de la cérémonie druidique de la Roue 5

Le feu du Solstice d’hiver a rayonné en cette Roue 5 avec une flamboyance qui réchauffa les cœurs des païens druidisants de l’ODD. Moment où furent déposées dans les flammes les bûches décorées apportées par chacun. Évocation de la cérémonie druidique du Solstice d’Hiver de la Roue 5, par Yavanna.

Préparatifs pour le feu du Solstice d’Hiver

Dans la Tradition, la bûche décorée que chacun apporte lors de la cérémonie pour nourrir le feu du Solstice d’Hiver rappelle la solidarité nécessaire entre les hommes pour traverser la période parfois difficile de la Saison Sombre, qui arrive à son acmé lors du Solstice.

Bûches décorées pour le solstice d'hiver
Quelques-unes des bûches décorées pour le feu du Solstice d’hiver.

Cérémonie

Après le coucher du soleil qui annonce l’entrée dans la journée du solstice d’hiver, sous la frondaison des bois de Neved, alors que le crépuscule peu à peu s’avance, le cercle sacré accueille les sacerdotes et invités venus rendre hommage à Belenos.

Les prières d’ouverture rappellent à chacun les valeurs qui unissent les païens, et l’Awen partagé déploie ses notes, soudant le cercle des hommes.

Alors on peut procéder à l’allumage du feu, qui pétille dans l’obscurité grandissante.

Magnifique feu du Sosltice d'Hiver autour duquel sont rassemblés en cercle les fidèles et les druides
Photo de David Toussart, avec son aimable autorisation.

Voilà venu enfin le temps d’invoquer le Maître des Étoiles, grâce à l’action conjuguée des Ovates en charge.

Puis Belenos présent à travers l’Ovate invite chacun à venir déposer ses offrandes et sa bûche. Sont rappelées au passage les valeurs de solidarité et de convivialité propres à cette période. Elles trouvent leur source dans le travail de recentrage sur la Graine d’Or de l’Être.

Un beau feu du Solstice d'Hiver avec l'ovate en charge de la cérémonie et une druidisante

La cérémonie touche à sa fin. Le partage d’une orange en quartier entre la divinité et les présents poursuit cette évocation et ancre dans le corps l’expérience vécue lors de la célébration.

Convivialité

Feu coloré du Sosltice d'Hiver. Flammes rouges, braises et fumées bleues

Après la dissolution du cercle, on profite encore un peu de la flambée pleine de vie. Puis les hommes et les femmes présents se sont retrouvés pour partager un verre de poiré et quelques douceurs, très généreusement offerts par notre fidèle Pascale. Moment d’échanges autour des valeurs druidiques, simple et convivial, avant de retourner chacun à son foyer…

 

Soutien aux victimes de l’attentat de Bayonne

Sujet de l’article : soutien aux victimes de l’attentat de Bayonne

Concernant le récent attentat à Bayonne contre une mosquée et des membres de la communauté musulmane, l’Ordre Druidique de Dahut souhaite envoyer ses pensées de soutien vers les blessés et la communauté de la mosquée visée.

Ce regrettable événement est pour nous l’occasion de rappeler que nous dénonçons vivement l’agression de personnes ou de lieux en raison de leur appartenance religieuse.
Nous dénonçons également toute parole ou comportement qui pourrait inciter à la haine contre qui que ce soit, et notamment bien sûr les communautés religieuses, et de ce fait encourager des actes comme celui qui a été commis à Bayonne.

Une attitude exemplaire de respect des croyances de chacun et l’unité derrière les valeurs de la République, notamment la laïcité, reste de notre point de vue la meilleure arme pour éviter de tels actes.
C’est là notre position et nous encourageons tous les païens polythéistes à faire preuve de ces valeurs de respect, de tolérance et d’ouverture si fondamentales à nos yeux.

Discrimination par le quotidien Ouest-France

Sujet de l’article : discrimination des druides de l’ODD par le journal Ouest France.

Discrimination des druides de l'ODD par Ouest France

Par ce communiqué, l’Ordre Druidique de Dahut déplore l’absence de respect du code de déontologie journalistique par le quotidien Ouest-France, qui a censuré la proposition d’un article à son sujet.

Les faits

Ouest-France publie des articles sur des évènements en relation avec le domaine religieux au même titre que d’autres sujets de société, comme il se doit pour un quotidien. Des informations sur le culte catholique bien sûr, mais aussi sur les autres religions monothéistes, apparaissent ainsi régulièrement dans ses colonnes. On y trouve également des publications en lien avec le druidisme vu sous son angle historique et culturel, et sur les mouvements « druidiques » qui ne se prévalent pas du fait religieux, comme la Gorsedd.

Par ailleurs, récemment un entretien de près de deux heures avec deux des fondateurs de l’Ordre Druidique de Dahut a permis la rédaction d’un excellent article proposé à la rédaction de Ouest-France.
Malheureusement, cet article ne sera pas porté à la connaissance du public en raison du « refus de sa hiérarchie pour des raisons soi disant religieuses », selon une source interne.

Auto-censure et discrimination

Ainsi lorsqu’il s’agit de témoigner de l’activité polythéiste affichée de l’institution religieuse qu’est l’Ordre Druidique de Dahut, le journal Ouest-France pratique une auto-censure manifeste.
Or le journal publie régulièrement des articles sur d’autres groupes et associations qui se réclament du druidisme.
Il s’agit donc là clairement d’un fait de discrimination religieuse, en direction spécifiquement de l’Ordre Druidique de Dahut.

Par ailleurs, le journal Ouest-France va à l’encontre du code de déontologie des journalistes et de sa mission d’information du public en exerçant ou en laissant exercer sur ses membres des pressions inacceptables pour que des informations soient cachées.

Notre demande

Nous demandons en conséquence au journal Ouest-France de respecter son engagement au respect de la vérité et à la défense de liberté de l’information, ainsi qu’à « ne pas supprimer les informations essentielles », tel que rappelé dans la « Déclaration des devoirs et des droits des journalistes », dite charte de Munich.
Pour cela nous lui demandons d’autoriser la publication de l’article en question.
Nous lui demandons également la publication d’excuses officielles en réparation de la discrimination manifeste dont l’Ordre Druidique de Dahut a été l’objet de sa part.