Accueil » Archives pour Taliesin

Auteur : Taliesin

La Maison des Ovates a désormais son site internet !

Le secteur d’Arantelle dédié au soin des êtres, à l’accompagnement vers le retour à l’entièreté et à l’intégrité, dans lequel œuvrent les ovates de l’Ordre Druidique de Dahut, a désormais son propre site internet !

Cliquez ci-dessous pour le découvrir…

Vous pourrez y découvrir le fonctionnement de la Maison des Ovates, les différentes prestations proposées, et prendre rendez-vous ou réserver et régler des services en ligne…

Célébrations druidiques de la Fête de Mélia et de Dagdia Roue 5

Les célébrations druidiques au cœur de l’été de la Roue 5 ont vibré autour de deux divinités emblématiques de la fête de l’Incarnation : Mélia, Gardienne de l’Écoute et de la Bienveillance dont la fête a ouvert la période ; et Dagda, Gardien de la Sagesse et de la Connaissance, patron des Druides. Mais c’est sans conteste la puissance d’une Divinité qui a rayonné dans le cœur des célébrants le jour de célébration de Dagdia : Aliya, Ainée parmi les Ainés, Déesse des Attractions et de l’Amour dont la gloire a été manifeste lors d’une Bénédiction de l’Amour entre les Êtres inoubliable. Par Yavanna et Taliesin.

 

La fête de Mélia

célébrations druidiques sous le hêtre et la protection de Mélia. On voit des feuilles de hêtres et la frondaison des arbres.

Simplicité et douceur sous les hêtres. Offrandes de lait et de miel sur un tapis de mousse.

Parmis les célébrations druidiques, celle dédiée à Mélia. on voit des petites pierres blanches de la cérémonie druidique, posées sur un tapid de mousse.

Rayonnement de l’étoile sur les pierres blanches comme un doux trésor imprégné des vibrations de Mélia. Souffle du cheminant circulant dans le cercle sacré. Puis vient le temps de la sérénité. Alors l’esprit de chacun se laisse porter par la douceur de la Déesse qui embrasse les cœurs. Instant unique, instant intime, de pure saveur divine.

Il y a un druide agenouillé et blotti dans sa saie devant un autel naturel dédié à la Déesse Mélia dont c'est l'un des rite et célébrations druidiques de la saison claire de la Roue 5.

Pose le genou, jeune cheminant
Vois ton esprit être d’argent.
Et tout doucement respire…
Redresse toi, jeune cheminant
Offre au monde maintenant
Ton regard d’enfant
Paroles et sourire
Chants de l’Inspir
En toi toujours naissants.

Dagdia, Fête de l’Incarnation

célébrations druidiques avec la représentation du Dadga, un oeil sur une feuille de Chêne. Devant le symbole, les participants au rituel druidique ont déposé pour le Dagda une jeune pousse de Chêne.

La lumière du Dagda a inondé le foyer et les cœurs de ceux qui s’ouvrirent à lui et à sa générosité. En retour, chacun des présents a remercié le Dieu des Druides en offrant des jeunes pousses de Chêne sacrifiées pour l’occasion. L’esprit clair et l’œil vigilant, le cheminant a jeté la glandée dans le feu de Neved, un geste en conscience profonde pour remercier Dagda de la transmission reçue au cours de la Roue.

On voit une ovate à gauche et un couple à droite dans une clairière druidique du Pays de Neved. Célébrations druidiques de Dagdia.

Ensuite Dagda a ouvert son Foyer aux autres Divinités pour la suite des festivités de Dagdia. Selon l’ordre de préséance, Altos, Maître des Chemins, s’est imposé en premier. Au préalable, la Divinité fut déjà honorée par la marche sur le pays pour rejoindre le lieu de la cérémonie. Mais c’est dans le cercle sacré qu’il a été invoqué par Yavanna. Et la Terre a frémit, le vent s’est mis à susurrer de subtils messages. À la suite de rapides offrandes, le Dieu a tenu à laisser entrer lui-même dans le Cercle l’invitée d’honneur du jour : la grande Aliya, Maîtresse de l’Attraction et de l’Amour.

Il y a un panneau circulaire marqué d'un symbole pour honorer la Déesse Aliya, des rubans roses sont suspendus à l'occasion des célébrations druidiques de Dagdia.

Puis le Prêtre d’Ahès présent dans le cercle a évoqué les valeurs liées à la famille et au foyer que sa Déesse Patronne soutient. Enfin est venu le temps du passage entre les feux de Bel, main dans la main.

On voit la traversée des deux feux de Bel lors des célébrations druidiques de Dagdia.

Bénédiction de l’Amour entre les Êtres

Dès lors que toutes les Divinités concernées ont été invoquées, la cérémonie a atteint son apogée avec une Bénédiction de l’Amour entre les Êtres. L’Amour ! Force d’attraction, féconde et créatrice pour ceux qui savent respecter ce sentiment si pur, si noble. Un sentiment émancipé de tout lien d’appartenance et respectueux de l’unicité des êtres ! Et quoi de mieux pour honorer Aliya et ce qu’elle représente qu’une Bénédiction des Divinités pour deux Aimés ?

Un couple, une ovate près du feu des célébrations druidiques de Dagdia.

Signer avec son être son engagement à respecter cette attraction sacrée qui a fait naître entre deux êtres une troisième entité vibrante et vivante : l’Amour !
Contrat issu du dialogue ; force du serment ; puissance de la Bénédiction ; vague d’émotions et de joie ; offrandes et présents … Tout cela tissé sous le regard des Dieux et des Déesses, imprégnant une pierre rose, symbole concret et souvenir de ce beau moment.

On voit une main faire offrande aux Divinités dans les braises d'un feu. Une flamme jaillit au contact de l'offrande.

De belles célébrations druidiques au cœur de l’été en pays de Neved ! Exaltation et joie d’être là, à honorer les Dieux et les Déesses comme il se doit.

Prochaine célébration : l’équinoxe d’automne !

Le Solstice d’été de la Roue 5

Le Solstice d’été est une fête saisonnière dédiée à l’Aîné Maître du Soleil et des Étoiles : Belenos. En Neved, l’ODD s’est rassemblé avec ses invités et fidèles pour honorer cette divinité autour d’un feu digne de cette cérémonie le soir du 21 juin 2019. Par Taliesin.

On voit une clairière avec au centre un feu généreux, deux ovates qui officient et des invités qui assistent à la cérémonie du solstice d'été pour célébrer Belenos.

Dans les bois du pays de Neved, le mât du Solstice d’été a été planté et ses rubans dansent au gré d’une brise légère. Un cercle s’est formé, au centre concentré par un feu qui danse et se dresse pour que puisse être célébré le grand Belenos en ce jour de lumière le plus long ! Très vite le soleil ne tarde pas à darder ses rayons à travers les frondaisons des chênes et des hêtres recouverts d’une douce mousse. Voix en prières résonnent dans le monde vert. Une profonde méditation du cœur solaire est guidée par l’Ovate en service. Le nom de l’Aîné rayonnant résonne en écho dans les bois de Neved quand surgit l’invocation…

solstice d'été : on voit l'ovate accrocher un ruban sur la couronne du mât de Belenos. Le soleil illumine les frondaisons des arbres des bois de Neved et darde de beaux rayons en étoile.

Puis a lieu la consécration d’une cordelette et les offrandes dans le feu sacrificiel en présence de Belenos invoqué par les Ovates en service. Ensuite, alors que résonne la lyre mélancolique du Barde, on procède à l’attachement des rubans sur la couronne du mât par les invités et Yavanna.

solstice d'été : on voit une personne accrocher un ruban sur la couronne solaire du mât de Belenos

Enfin, près du feu et de son rayonnement nourricier, avant dissolution du cercle, recueillement, silence et derniers instants d’honneur à Belenos sont partagés ensemble.

Chaque crépitement du feu est ainsi un battement de cœur, une conscience posée sur soi en ses profondeurs, lieu du contact avec son soleil intime.

solstice d'été

Prochaines célébrations : honneurs à la douce Mélia et la fête de l’Incarnation : Dagdia.

Au plaisir de vous y rencontrer et de vous y retrouver !

Pour le respect de toutes les religions

Le respect de toutes les religions : communiqué commun du Conseil des Aînés et de l’Ordre Druidique de Dahut.

le respect de toutes les religions

Nous, organisations cultuelles païennes polythéistes, condamnons fermement l’antisémitisme, comme toutes formes de religiophobie et d’athéophobie.

Selon les valeurs du druidisme, les païens vivent une laïcité libérale et positive au jour le jour, afin de garantir un polythéisme actif, dont le vécu est personnel. Au nom de cela, il nous est impossible de juger qui que ce soit selon ses croyances ou l’appartenance à un peuple. Être polythéiste nous impose le respect de tous les cultes, qu’ils soient polythéistes, du Livre, ou encore l’absence de culte pour l’athéisme.

C’est pour cela qu’en tant qu’institutions polythéistes, nous appelons à l’apaisement, au respect et à la culture des différences. Ce respect passe par l’écoute et l’échange entre toutes les religions entre elles et avec les instances publiques laïques. Il doit se traduire par l’ouverture de chaque tradition aux autres traditions.

Que nous soyons druidisants, polythéistes d’autres traditions, chrétiens, juifs, musulmans… nous sommes tous des citoyens vivant dans une des rares Républiques qui affirme la liberté totale de croyance et laisse le choix et le luxe à chacun de vivre librement sa foi, sa croyance ou son athéisme.

Aussi, nous soutenons et allons dans le sens du rassemblement Républicain de ce jour, pour la lutte contre toute forme d’antisémitisme et, au-delà de l’antisémitisme, contre toute forme de privation des libertés de croyances et de consciences.

Pour le Conseil des Aînés
Belen Faouenn d’Ahès

Pour l’Ordre Druidique de Dahut,
Yavanna.

Pour aller plus loin :
Plus d’informations sur le positionnement de l’Ordre Druidique de Dahut dans son Manifeste sur la Laïcité et dans l’article de fond Laïcité : Informations et réflexions.

Retour sur Lughia de la Roue 4

Lughia est la fête de l’état de mort et donc de la Culture.
Après l’hommage solennel à Talantia, Gardienne des Équilibres, les personnes au sein du cercle pratiquants des arts et des techniques se regroupent pour faire vibrer l’Appel à Lugh des Artisans. Prière fervente, communion. Puis voici que le jeune Dieu à la lance de lumière s’exprime et fait l’honneur de sa présence.

L’esprit de Lugh inspire les Arts et Techniques aux artistes comme aux artisans. Ceux-ci présentent leurs outils fétiches au Dieu lors de la cérémonie…

On voit différents outils des Artisans qui se sont retrouvés pour fêter Lughia : pelote de laine filée main, tricotin, pierre peinte, ciseaux à bois, tournevis électrique, plumes à dessin...
Variété des outils et des artisanats : pelote de laine filée main, tricotin crochet et tricot des amoureuses du fil, pierre peinte, ciseaux à bois et plumes à dessin de l’artiste qui aime laisser sa trace, tournevis testeur de l’électricien… Et pour synthétiser l’esprit du jour : le symbole de Lugh sur fond rouge de la Voie des Gardiens.

De la reliance de ce temps sacré de Lughia, un message ressort clairement : Lugh et Talantia, main dans la main, s’associent pour rappeler que l’épanouissement de la Culture peut se faire en harmonie avec le respect de la Nature. Il ne s’agit pas tant de stigmatiser ou ignorer les avancées de la Science et des Techniques que d’user avec sagesse des avancées qu’elles permettent… Sur ce chemin, l’entièreté et la juste mise en œuvre du libre-arbitre sont les clefs pour l’avenir.

Enfin l’esprit de la Voie Rouge est honoré par les pensées et paroles ferventes des participants tournés vers la fougueuse Morrigan : l’espoir demeure, bientôt assurément viendra son heure…

En lire plus sur la fête de l’état de mort.