Accueil » Évocations des cérémonies » Fêtes de Belenos

Catégorie : Fêtes de Belenos

Feu du Solstice d’Hiver : évocation de la cérémonie druidique de la Roue 5

Le feu du Solstice d’hiver a rayonné en cette Roue 5 avec une flamboyance qui réchauffa les cœurs des païens druidisants de l’ODD. Moment où furent déposées dans les flammes les bûches décorées apportées par chacun. Évocation de la cérémonie druidique du Solstice d’Hiver de la Roue 5, par Yavanna.

Préparatifs pour le feu du Solstice d’Hiver

Dans la Tradition, la bûche décorée que chacun apporte lors de la cérémonie pour nourrir le feu du Solstice d’Hiver rappelle la solidarité nécessaire entre les hommes pour traverser la période parfois difficile de la Saison Sombre, qui arrive à son acmé lors du Solstice.

Bûches décorées pour le solstice d'hiver
Quelques-unes des bûches décorées pour le feu du Solstice d’hiver.

Cérémonie

Après le coucher du soleil qui annonce l’entrée dans la journée du solstice d’hiver, sous la frondaison des bois de Neved, alors que le crépuscule peu à peu s’avance, le cercle sacré accueille les sacerdotes et invités venus rendre hommage à Belenos.

Les prières d’ouverture rappellent à chacun les valeurs qui unissent les païens, et l’Awen partagé déploie ses notes, soudant le cercle des hommes.

Alors on peut procéder à l’allumage du feu, qui pétille dans l’obscurité grandissante.

Magnifique feu du Sosltice d'Hiver autour duquel sont rassemblés en cercle les fidèles et les druides
Photo de David Toussart, avec son aimable autorisation.

Voilà venu enfin le temps d’invoquer le Maître des Étoiles, grâce à l’action conjuguée des Ovates en charge.

Puis Belenos présent à travers l’Ovate invite chacun à venir déposer ses offrandes et sa bûche. Sont rappelées au passage les valeurs de solidarité et de convivialité propres à cette période. Elles trouvent leur source dans le travail de recentrage sur la Graine d’Or de l’Être.

Un beau feu du Solstice d'Hiver avec l'ovate en charge de la cérémonie et une druidisante

La cérémonie touche à sa fin. Le partage d’une orange en quartier entre la divinité et les présents poursuit cette évocation et ancre dans le corps l’expérience vécue lors de la célébration.

Convivialité

Feu coloré du Sosltice d'Hiver. Flammes rouges, braises et fumées bleues

Après la dissolution du cercle, on profite encore un peu de la flambée pleine de vie. Puis les hommes et les femmes présents se sont retrouvés pour partager un verre de poiré et quelques douceurs, très généreusement offerts par notre fidèle Pascale. Moment d’échanges autour des valeurs druidiques, simple et convivial, avant de retourner chacun à son foyer…

 

Le Solstice d’été de la Roue 5

Le Solstice d’été est une fête saisonnière dédiée à l’Aîné Maître du Soleil et des Étoiles : Belenos. En Neved, l’ODD s’est rassemblé avec ses invités et fidèles pour honorer cette divinité autour d’un feu digne de cette cérémonie le soir du 21 juin 2019. Par Taliesin.

On voit une clairière avec au centre un feu généreux, deux ovates qui officient et des invités qui assistent à la cérémonie du solstice d'été pour célébrer Belenos.

Dans les bois du pays de Neved, le mât du Solstice d’été a été planté et ses rubans dansent au gré d’une brise légère. Un cercle s’est formé, au centre concentré par un feu qui danse et se dresse pour que puisse être célébré le grand Belenos en ce jour de lumière le plus long ! Très vite le soleil ne tarde pas à darder ses rayons à travers les frondaisons des chênes et des hêtres recouverts d’une douce mousse. Voix en prières résonnent dans le monde vert. Une profonde méditation du cœur solaire est guidée par l’Ovate en service. Le nom de l’Aîné rayonnant résonne en écho dans les bois de Neved quand surgit l’invocation…

solstice d'été : on voit l'ovate accrocher un ruban sur la couronne du mât de Belenos. Le soleil illumine les frondaisons des arbres des bois de Neved et darde de beaux rayons en étoile.

Puis a lieu la consécration d’une cordelette et les offrandes dans le feu sacrificiel en présence de Belenos invoqué par les Ovates en service. Ensuite, alors que résonne la lyre mélancolique du Barde, on procède à l’attachement des rubans sur la couronne du mât par les invités et Yavanna.

solstice d'été : on voit une personne accrocher un ruban sur la couronne solaire du mât de Belenos

Enfin, près du feu et de son rayonnement nourricier, avant dissolution du cercle, recueillement, silence et derniers instants d’honneur à Belenos sont partagés ensemble.

Chaque crépitement du feu est ainsi un battement de cœur, une conscience posée sur soi en ses profondeurs, lieu du contact avec son soleil intime.

solstice d'été

Prochaines célébrations : honneurs à la douce Mélia et la fête de l’Incarnation : Dagdia.

Au plaisir de vous y rencontrer et de vous y retrouver !

Fêtes du Panthéon de la Vie et Équinoxe de Printemps de la Roue 5

Les fêtes du Panthéon de la Vie sont toujours des moments exaltants et intenses. Il y a quelques jours eut lieu une conjonction particulièrement féconde pour tous les êtres : la Pleine Lune qui marque la fête du Maître des Animaux, Kernunos, était la même que celle de la fête d’Airmid, Maîtresse du Monde Végétal, et tout cela en même temps que la fête de Belenos de l’Équinoxe de Printemps qui marque le passage de la Saison Sombre à la Saison Claire. Le moment idéal pour semer les graines d’un renouveau, qu’il soit physique, de projet, et bien sûr spirituel… Par Yavanna.

Fête d’Airmid

Pour ouvrir ce temps d’hommages et d’offrandes, sacerdotes et invités se sont rendus dans une nouvelle clairière polythéiste sur le Tertre pour honorer Airmid, Maîtresse des Bourgeons, celle qui initie cette force germinatrice de la vie qui explose, des cellules qui se multiplient et créent de nouvelles formes : feuilles, fleurs, branches de l’année, tiges souples et pollens dans le souffle du vent printanier…

Marche lente au rythme du Monde Vert, offrandes d’eau de source, de graines remises à la terre, émotions et paroles chargées de sens…

Fête du Kornu

Puis vint le temps de se rendre dans l’Antre de Kernunos, pour honorer le Maître des Animaux et des Instincts.

Fêtes du Panthéon de la Vie : celle du Cornu/Kernunos avec le prêtre devant le feu entouré de la prêtresse, des ovates et d'un fidèle/
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

Laisser à la porte du lieu les artefacts de la culture, se rassembler autour de feu, sentir pulser en soi les battements puissants du réveil de la Vie, et les faire résonner de ses pieds nus sur la terre brune, et offrir enfin au Prêtre alcool et vibrations du chant qui vient du fond des tripes…

Équinoxe de Printemps

Après une pause bien méritée et l’accueil de nouveaux invités, nous voici de retour sur le haut du Tertre, pour rendre hommage à Belenos, Maître des Étoiles, en ce temps d’équilibre et de passage d’une saison à l’autre.

Invocation en duo de l’Aîné rayonnant…

Fêtes du Panthéon de la Vie : équinoxe de Printemps
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

… Soin du feu qui finalement dansera grâce à l’énergie des agrumes séchés souvenir du sacrifice des végétaux durant la Saison Sombre :

Fêtes du Panthéon de la Vie : feu de la vie, feu de Belenos
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

… Et enfin le cri des êtres vers le soleil pour s’engager pleinement dans la vitalité de la Saison Claire.

Fêtes du Panthéon de la Vie : on voit la prêtresse du Cornu crier le nom de Belenos.
Photo de Jonathan Konitz, soumise à droits d’auteur. Avec l’aimable autorisation du photographe.

Pleine Lune

Enfin, dans l’intimité du foyer de Belisama, chacun put remercier et faire offrandes à la Maîtresse des Lunes et des Cycles, l’Œil du ciel dont la danse contribue à fixer les temps pour les célébrations sacrées.

 

Retour sur le second Solstice d’Hiver de la Roue 4

Préparatifs dans le cœur de la Saison Sombre

Alors que la luminosité décroissait et que l’on plongeait vers le cœur de la Saison Sombre, voici que l’on a décoré les arbres toujours verts du jardin et préparé bougies, guirlandes et bûches décorées pour illuminer la maison.


La tradition de la bûche décorée renvoie à la solidarité entre les hommes durant les temps froids de la Saison Sombre, comme nous l’expliquions dans l’article sur les symboles liés au Solstice d’Hiver.

Hommage à Belenos

Le jour venu du Solstice lui-même, sacerdotes et invités se sont retrouvés après le coucher du soleil dans le couvert intime des bois de Neved pour célébrer cet acmée de la Saison Sombre.

Premiers élans du feu avant que l’eau noire d’Omnia ne fasse sentir son influence…

Le jeu des rythmes de la Lune et du Soleil veut que cette Roue le Solstice d’Hiver se trouve au milieu de la descente vers la grande fête sacerdotale d’Omnia. Et qui plus est d’un Omnia sous le signe de l’eau. Aussi cette célébration fut marquée par le poids de cette forte présence de l’eau noire d’Omnia : le feu des hommes au cœur de la nuit, d’ordinaire vif et haut et clair en l’honneur de Belenos, fut fugace et passager, juste le temps d’envoyer les offrandes vers la divinité.

Cultiver le feu intérieur pour en rayonner vers le monde

Cependant Belenos malgré tout bien présent saisit l’occasion de ce rendez-vous avec la fraîche obscurité du cœur de la Saison Sombre pour initier un temps de partage, de méditation et d’attention au feu intérieur qui brille en nous : la graine d’or inaltérable de l’Être. Il rappela que quand bien même le feu physique fait défaut, les êtres peuvent faire appel et rayonner de cette chaleur intérieure, ressource accessible à tous et qu’il nous revient de cultiver et de rayonner vers les autres et le monde….

Seules les bougies de la bûche décorée ont soutenu le temps de la méditation…

Enfin le partage du fruit sucré de saison permit à chacun d’incarner cette recommandation dans l’expérience concrète, et marqua la transition avec le moment profane convivial qui suivit.

Rendez-vous

Par ailleurs, Belenos donna rendez-vous au premier lever de soleil de la Roue, après la cérémonie principale d’Omnia, à ceux qui le souhaitaient pour venir faire enfin brûler pleinement et librement le feu bridé du Solstice, et libérer l’énergie contenue pour nourrir la nouvelle Roue.