Accueil » Évocations des cérémonies » Omnia

Catégorie : Omnia

Fête de la Désincarnation fin de Roue 5 – début de Roue 6

La Fête de la Désincarnation, Omnia, traverse l’hiver au passage de la Roue 5 à la Roue 6. Temps d’introspection, de silences et de lente descente dans la nuit de l’âme. De Lune Pleine du Chaudron à la Lune Noire, voici résumés les grands moments de cette période : la fête de Mélusine, les Bougies Omniales et enfin la cérémonie d’Omnia au cœur du Temps Hors du Temps. Par Yavanna.

Fête de Mélusine

Bien que le temps long d’Omnia soit ouvert dès la Pleine Lune du Chaudron, la fête de Mélusine, qui a lieu lors du dernier quartier qui précède la Lune Noire du Temps Hors du Temps marque le début des célébrations proprement dites.

Dans son foyer de Neved, la noble Serpente Mélusine, Gardienne de la Vitalité et de l’Intégrité et patronne des Soignants, fut honorée par une assemblée concentrée et réceptive. Ce fut l’occasion de consacrer ce lieu, et les offrandes de la cérémonie vinrent parachever le processus…

Offrande d’Ovate pour la Serpente sur la pierre qui relie à l’énergie des eaux souterraines…

L’eau ancra la pierre dans la terre. Et la Déesse, également protectrice des eaux souterraines, émit à l’intention des personnes présentes un appel qui ne fut pas sans écho dans les jours qui suivirent…

Bougies omniales

Préparé cette Roue par un recueillement intériorisé dans une ambiance méditative, l’allumage des bougies omniales fut au final l’occasion d’une belle procession de lumières dans le crépuscule, alors que s’ouvrait le Temps Hors du Temps.

L’Ovate concentrée mène la méditation guidée…
Recueillement sur la Graine d’Or en soi avant l’allumage des bougies omniales.

Cérémonie d’Omnia, fête de la Désincarnation

La cérémonie principale déroula le lendemain avec fluidité ses différentes phases, depuis l’ouverture par les prières collectives…

Fête de la Désincarnation : cercle druidique de cérémonie avec un druide, une ovate et des fidèles
Cascade d’Awen après la prière druidique.

En passant par les hommages à Ogmios, l’entretien avec le Cornu, les hommages aux disparus, la confrontation à l’Autre Monde pour ceux qui le souhaitaient.

Fête de la Désincarnation : le prêtre du Cornu tend la flamme de Cernunnos à une fidèle.
La flamme sombre de Cernunnos

Fête de la Désincarnation : Druide devant le feu d'une cérémonie druidique

Puis ce fut l’arrivée des sacerdotes venus d’AelYs, précédant de peu le souffle d’Ael et les nuages d’Océane porteurs de l’effondrement des portes. Alors vint le temps de l’ultime recueil dans le Chaudron, et de la transformation ou pas par Keriwena et Dahut de ce qui avait été déposé en fonction de ce qui était juste pour les Êtres.

Dépôt par un fidèle dans le Chaudron tenu par Yavanna, Prêtresse de Dahut.

 

Le Prêtre Belen Faouenn d’Ahes œuvre avec le Chaudron.

Au final, comme toujours, après l’extinction de tous les feux, la flamme d’Ahes pour la nouvelle Roue vint ouvrir dans l’obscurité les prémisses de l’espoir que ralluma définitivement la salutation au matin du premier lever de Belenos sur la Roue 6.


L’article Fête de la Désincarnation fin de Roue 5 – début de Roue 6 est terminé. N’hésitez pas à le partager.

Témoignage sur Omnia fin de Roue 4 – début de Roue 5

Préparatifs et fin de Roue 4

Longue descente depuis la Pleine Lune du Chaudron, sous le signe de l’eau. L’influence de cette grande fête sacerdotale se fit sentir très tôt, et se présenta à nouveau sous un nouvel aspect, imprégné d’émotions et de froid. Vitalité d’une Tradition sans cesse renouvelée, par l’écoute et l’absence de présupposés…

L’if accueillit les cheminantes ovates sous sa frondaison protectrice : enseignements, constats et hommages rendus aux Dieux et aux Déesses, dans la simplicité d’un moment dépourvu d’attentes mais riche de complicité.

Temps Hors du Temps

Les bougies omniales se firent discrètes en cet Omnia de l’eau, et chacun dû traverser le Temps hors du Temps sans le secours de leur chaude lumière, avec pour seul repère la lueur intime de sa graine d’or personnelle.

Enfin vint la cérémonie principale, qui libéra la tension accumulée : invocation du noble Maître du Temps, émotions confiées à l’obscurité complice, murmures honorant la mémoire des ancêtres, et l’appel vibrant d’Ael depuis les profondeurs d’Ys pour accueillir sur le Tertre l’énergie venue du cœur du pagus et enfin l’effondrement des Portes qui permit dans un temps suspendu la fusion des mondes et la palpable immixtion d’un espace dans l’autre…

Puis dans la nuit enfin tombée sur la frondaison des arbres, sur l’appel du sacerdote en charge, arriva dans le cercle la présence massive de la très noble Ahes, dont c’était la Fête au cœur d’Omnia. Chacun vint à sa rencontre, porter son offrande et honorer cette Aînée Maîtresse des Arts magiques en relation avec l’Autre Monde.
Alors seulement le Feu d’Ahes pour la Nouvelle Roue vint éloigner la force de l’Eau noire qui jusque-là engluait les Êtres, et le spectre de la Glace Noire s’éloigna alors même que dans le Chaudron Keriwena et Dahut transformaient pour les Êtres les dépôts de la Roue passée.

Début de la Roue 5

Dans les premières lueurs de l’aube, les sacerdotes se réunirent dans le bois pour fêter le début de cette nouvelle Roue par un feu splendide dédié à Belenos, dont les premiers rayons marquent le retour du Temps pour les Êtres.

Et le feu de Bel se transforma en feu sacrificiel d’Aesus, signifiant par là la coloration du cycle à venir…

Crépuscules lumineux, Pleine Lune Noire, Eau noire produisant le Feu, la confusion fut au cœur de cet Omnia étrange…
Rendez-vous dans une Roue pour découvrir encore un autre visage de cette fête si complexe…

Fêtes d’Omnia Roues 3/4 et du 1er Solstice d’Hiver Roue 4

Une période de fêtes druidiques est un moment vécu de manière très forte par ceux portés par leur foi et ceux en quête de reliance et de sens. L’instant qu’a constitué le passage de la Roue 3 à la Roue 4 a été exceptionnellement intense et d’une qualité très sombre, car Omnia a été au plus près du Solstice d’Hiver, dont la célébration a ouvert la Roue 4. Retour sur ces moments de reliance et de fête. Par Yavanna.

Fête des Ovates

Échanges feutrés au cœur de l’intimité du Bosquet des Ovates, discussion au pied d’un if accueillant, hommage rendu à Sucellos et Maïwena. Cette Roue la fête des Ovates fut sous le signe de la simplicité et de l’écoute, terreau fertile de l’humilité indispensable à cette posture sacerdotale…

Bougies Omniales

Une fois tous les préparatifs nécessaires effectués, cercles ouverts et esprits tendus vers la subtile manifestation du sacré, alors fidèles comme invités purent accueillir le Temps Hors Du Temps sur les hauteurs d’AelYs, face à la Baie comme à la Terre des hommes.


Et là furent allumées les bougies omniales qui accompagnèrent chacun tout au long de ce Temps hors du calendrier jusqu’à la cérémonie de Lune Noire…

Lune Noire

Apaisement du froid autour du feu des hommes,
Ouverture des êtres qui saluent la puissance d’Ogmios,

fête d'Omnia - feu
Photo de Aurélie Scouarnec (soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Apaisement des relations dans l’hommage aux Ancêtres,
Ouverture des Portes par le marteau du Passeur Sucellos,

Fête d'Omnia
Photo de Aurélie Scouarnec (soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Apaisement des émotions par la transformation,
Ouvertures des failles au fond du Chaudron.

Fête dans le Temps Hors du Temps
Photo de Aurélie Scouarnec (soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Fête d’Ahès

Hommage vibrant des vivants à la Maîtresse des Arts Magiques en relation avec l’Autre-Monde et l’état de Mort :

Cris dans la nuit et ronde autour du feu,
Appel de l’Aînée sous les obscurs cieux,

Fête d'Ahès et feu d'Ahès
Photo de Aurélie Scouarnec (soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Bénédiction de la sombre Dame,
Transformation du feu en magique Flamme,

Fête druidique et dévotion de l'ovate
Photo de Aurélie Scouarnec (soumise à droits d’auteur). Avec son aimable autorisation.

Présences multiples, regards attentifs,
Depuis le cœur du cercle jusqu’aux confins de l’if…

Solstice d’Hiver

Saluer le Premier Regard de Belenos et sentir le Temps reprendre sa course avec une nouvelle Roue qui commence…


Honorer le Rayonnant Bel sous la voûte de Neved…

fête druidique - solstice d'hiver
Photo : Elanor P.

Entendre de l’Aîné aux Étoiles l’annonce d’une nouvelle Ère,
Sous le signe énigmatique du Serpentaire…

Omnia (Samonios) fin de Roue 2 – début de Roue 3

Fin de la Roue 2

Au rythme des visites des sacerdotes et des croyants dans les foyers et clairières autour du cœur de l’Ordre Druidique de Dahut, au rythme des entretiens feutrés autour du Chaudron, au rythme des cercles dessinant l’ouverture au sacré, les pagus comme les êtres se sont préparés.


Sous le ciel gris d’AelYs, les cheminants Ovate et leurs invités ont arpenté le sable mêlé d’humus, attendu avec la patience nécessaire, écouté le chant des embruns et, le soir venu, honoré le Maître des Portes et la Maîtresse des Liens.

Temps hors du Temps

Après que les cercles sacrés ont été renforcés pour œuvrer en justesse, après que le dernier regard de Belenos a été salué, la Noble Brume est passée qui a suspendu le Temps, et les bougies omniales ont pu être allumées comme il se doit, leur flamme indicatrice accompagnant chacun en son foyer dans ce moment suspendu entre les Roues.

omnia en aelys
Après qu’à nouveau Belenos s’est éclipsé du ciel, le Brumeux Ogmios a été honoré en tous lieux, et les ancêtres salués. Alors le Cornu a accueilli dans l’ombre feutrée de l’Entre-Monde du Tertre ceux qui le souhaitait, puis les Grandes Portes ayant été ouvertes, ceux dont la bougie omniale s’était éteinte, et ceux qui en sentait l’appel, ont pu recevoir les messages venus de l’Autre-Monde.

Ensuite le souffle d’Ael venant d’Ys a propagé sur les terres l’effondrement des frontières, la communion intime des Mondes…

Enfin Dahut et Keriwena ont œuvré avec discernement dans le bouillonnement du Chaudron, et Ahès a allumé la Flamme de la Roue nouvelle, que chacun a pu emporter en son foyer.

Début de la Roue 3

Les espaces sacralisés étant rendus à la vie profane, l’éclat de Belenos accompagna le retour de la marche du Temps.

Alors purent commencer les préparatifs des festivités pour marquer le début de cette nouvelle Roue, sous le signe de la joie, de la famille et du partage !

Omnia (Samonios) fin de Roue 1 et début de Roue 2 en AelYs

D’une Roue à l’autre, les célébrations de Samonios qui ont réuni sacerdotes, cheminants et invités de l’Ordre Druidique de Dahut se sont déroulées à la fois sur le pagus de Neved et dans celui d’AelYs.

La clairière des Deux Cèdres en AelYs a ainsi accueilli l’hommage aux Ovates désincarnés lors de la Roue qui s’achevait, ainsi que l’hommage à Sukelos et Maïwena, dans le cadre de la Fête des Ovates, et quelques journées plus tard, le cœur sacré des cérémonies, au sein du Temps hors du Temps…

Hommage au Maître du Temps,
Ouverture des Portes des Mondes et des esprits,
Accueil des désincarnés dans le cercle,

Présentation aux Déesses et concentration,
Bouillonnement dans le Chaudron,
Choix selon le sens de ce qui est juste et transformation,

Puissance du sacré manifesté,
Épreuve pour les sacerdotes traversés,
Service et serments renouvelés,

Appels et chants ont retenti dans la nuit sans lune,
Nuances d’ombre ont entouré les présents,
Avant que surgissent les flots mouvants du feu d’Ahès.


Enfin les festivités profanes, organisées par le comité des fêtes d’Arantelle, sont venues clore en beauté ce temps de Samonios !

Décors et victuailles de choix pour un moment de partage,
Nuances d’ors et bougies sur la table de fête,
Feu d’Ahès nourrissant les flammes du foyer…