Accueil » Évocations des cérémonies

Catégorie : Évocations des cérémonies

Célébrations autour de Dagdia de la Roue 4

Flamboyantes ! Telles pourraient être qualifiées les célébrations druidiques qui ont ouvert le passage vers le Troisième Grand Quartier de la Roue 4. Cérémonies sous le signe du feu, de la chaleur, mais aussi de l’accord et de la reliance entre toutes les personnes présentes et les Divinités qui furent honorées comme il se doit. Revue de souvenirs festifs. Par Taliesin.

Dagdia de la Roue 4

célébrations
Rayons de Belenos sur la Baie d’Ys

Cette Roue, la fête sacerdotale de Dagdia vibre au cœur de l’été. La Baie d’Ys, vue des hauteurs des broioù Neved et Komm, rayonne de lumière. La chaleur plombe le Porzay, mais les bois frais de Neved offrent malgré tout un peu plus d’air et de fraîcheur pour accueillir les célébrants dans le Foyer du Dagda en Neved où a eu lieu la cérémonie de l’Incarnation.

célébrations

Quelques heures auparavant, en début de journée, soit à la nuit tombée, la prêtrise du Cornu a œuvré au nom des Aînés Belenos et Belisama, pour honorer à leur façon coutumière leur puissance et rendre active la polarité de ces feux. Au cœur de la nuit, sous le regard plein et entier de la lune, les feux de Bel ont ensemencé les pierres, qui furent ensuite transportées le jour qui suivit par la Prêtrise jusqu’au Foyer du Dieu Bienveillant.

Sous les chênes protecteurs du Foyer, le feu dédié au Patron des Druides a reçu la glandée de la Roue. Le Dagda a parlé au nom de ses valeurs, au nom des incarnés qui cheminent dans la Connaissance et qui œuvrent, non pour la gloire de leur ego, mais bien pour l’intelligence du cœur et de l’esprit. Puis un temps d’honneur fut accordé à la douce Mélia qui protège les accompagnants, ces hommes et ces femmes qui incarnent en ce monde la bienveillance et l’écoute fécondantes. Le Dagda a alors ouvert son espace dédié, son Foyer, aux autres divinités qui, comme au cours d’un banquet, ont pu recevoir ce qui leur est dû : offrandes, hommages, paroles et plus encore…

Dagdia : fête de l’Amour et temps d’honneur dans la Beauté et l’ouverture du cœur à Aliya, Maitresse de toutes les attractions !
Dagdia : temps de marche active, temps de ceux qui foulent en conscience la Terre et incarnent leur évolution pleine et entière, dans le sens de ce qui est juste. C’est ainsi que l’exprime le Grand Altos, Maitre de l’espace et des Chemins, Aîné parmi les Aînés.
Dadgia : temps d’incarnation exaltée dans l’ivresse et la sexualité, énergie soutenue par le Grand Cornu qui danse et gronde autour des flammes de vie et bénit les trois chaudrons des mammifères humains.
Dagdia : temps d’honneurs à Ahès qui rappelle que l’Autre Monde se sacrifie pour que l’incarnation soit possible, mais aussi Celle qui protège le noyau familial et peut en garantir la continuité.
Dagdia : temps de rencontre du masculin et du féminin, sans lien qui entrave, mais avec la complémentarité, mouvement créateur traduit en une danse réharmonisante entre les deux feux de Bel.

Fête de Dahut et honneurs à Belisama

Dagdia tombe toujours une pleine lune. La fête de Dahut également. Or cette Roue 4, il se trouve que les fêtes de Dagdia et de Dahut coïncident.

Honneurs à Belisama

célébrations

Au moment du coucher du soleil sur la presqu’ïle de Crozon et du lever de la lune au-dessus de la Montagne de Locronan, quelques invités, membres et sacerdotes se sont rassemblés sur l’échine du Dragon pour assister à ce bel événement. Moment propice pour ouvrir la tombée de la nuit avec une cérémonie dédiée à la Déesse des Cycles et des Lunes : Belisama la Grande, Belisama la Rayonnante que nous avons honoré dans le vent frais du soir, comme il se doit, et comme à chaque pleine lune.

Honneurs à Dahut

Quand, en AelYs, le vent souffle du large, toujours remonte le chant d’Ys des profondeurs.

célébrations

La Prêtrise de Dahut a ce soir-là officié au nom de la Déesse Souveraine, accueillant les offrandes et les présents de chacun et parfois leurs paroles et l’ouverture de leur cœur. La Déesse a alors accordé sa bénédiction par l’Eau des Étoiles à ceux qui le souhaitaient, instants de douce intimité et comme une retrouvaille pour certains entre eux et la Déesse.

célébrations

Évocation du Solstice d’Été de la Roue 4

Évocation d’une cérémonie druidique en l’honneur de Belenos. Quel beau moment que de se réunir autour d’un feu pour célébrer cette fête solaire et se laisser nourrir par les rayons du soleil qui traversent les frondaisons des arbres pour venir frapper nos visages rayonnants. Un moment intense évoqué par Taliesin.

évocation du feu du solstice d'été
Photo : Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

Braises de vie. Feu qui se consume en nous, dans le monde. Les flammes relient notre intimité d’être au cosmos flamboyant des étoiles.

évocation du feu du solstice d'été
Photo : Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

Travail du feu, travail de ce qui œuvre en notre forge. La Vie s’extasie et palpite au rythme des pas de la Prêtrise du Cornu qui veille auprès du Tanna.

évocation du mât de belenos
Photo : Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

En cette journée de joie et d’exaltation, sous ce pic de lumière, des femmes, des hommes, des enfants se sont retrouvés en la clairière druidique polycultuelle du Tertre de Neved pour honorer l’Aîné Maître du Soleil et des Étoiles, créateur et destructeur des Mondes.

évocation des rubans du solstice
Photo : Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

Avant de sauter par dessus le feu et de boire le chouchenn ragaillardissant comme le veut la Tradition à cette période de l’année solaire, les invités et habitués ont pu accrocher leur ruban pour venir compléter la couronne solaire déjà bien fournie, couronne glorieuse, bénie par le grand Belenos en fin de rituel.

évocation de l'ovate et du mât en l'honneur de Belenos

Cérémonies du Panthéon du Monde Vivant

Pleine Lune du serpent. Une journée intense, riche de rencontres humaines, sous le regard de Belisama pour honorer le Panthéon du Monde Vivant en ce début de Saison Claire. Hommages à Airmid, un des Maîtres du monde végétal et Kernunos, Maître du monde animal. Retour sur ces instants très beaux et très forts. Par Yavanna.

Cérémonie du Monde Vivant en l’honneur d’Airmid

Être seul humain dans un univers intensément peuplé d’êtres animés d’une autre sensibilité et vivant sur un autre rythme, telle est la posture du sacerdote qui attend avec patience dans le cercle pour préparer la cérémonie. Douce pluie qui vient commencer à nourrir l’espace du cercle, comme une offrande venue du ciel, complicité de Taranis…

Monde vivant Cérémonie dédiée à Airmid

Arrivent les invités, et après les prières d’usage qui leur rappellent les valeurs qui soudent les druidisants, vient le temps de l’appel de la Déesse Airmid et des offrandes. En écho à la pluie, les offrandes d’eau de pluie sont accueillies en premier, puis viennent les eaux de sources, riches de leur passage sous la terre et de la mémoire des pagus dont elles sont issues. Ensuite les plantes séchées de l’année passée, dont toute l’eau vitale s’est évaporée, sont rendues à la terre pour venir enrichir l’humus nourricier. Enfin les graines vivantes sont confiées à la terre pour honorer la force vitale végétale dans laquelle Airmid s’incarne.

Monde vivant Cérémonie dédiée à Airmid

Après les offrandes, vient le présent d’Airmid : grâce au sacrifice de quelques bourgeons d’une plante se tenant dans le cercle, elle guide chacun dans une méditation sur la force vitale, l’élan du bourgeonnement qui fait du monde végétal un maître possible pour le règne animal dans la reconnexion à ses ressources intérieures.

Sentir dans le minuscule concentré de feuilles en puissance toute la puissance de la sève qui pousse à l’émergence de la vie, aussi intense qu’un accouchement…

Monde Vivant - bourgeonnement

 

Cérémonie du Monde Vivant en l’honneur du Cornu

Après un repas sous l’égide du vin et de la viande, investir un autre lieu pour honorer l’autre facette du Panthéon de la Vie : le Maître du règne animal, Kernunos. Spirale autour du feu à venir, concentration de forces contenues, offrandes d’ivresse au Cornu et en retour, Bénédictions des Chaudrons par le Prêtre pour ceux qui en ont besoin.

Le Feu s’anime au cœur du cercle, au creux du ventre des hommes et enfin c’est l’explosion !

Monde vivant Cérémonie dédiée à Cernunnos

Explosion de Vie, cris et danse des pas sur la terre : le Serpent guide les animaux que nous sommes dans l’expression de cet élan vital et instinctif que nous oublions trop souvent…

Monde vivant Cérémonie dédiée à Cernunnos

 

Évocation de Brigia de la Roue 4

La roue tourne. Voici que Brigia est entré en saison claire. Les feux blancs de Belenos, sous l’égide du renouveau printanier, ont fait vibrer le sens de cette fête de la Vie au cœur du pays de Neved. Retour sur cette cérémonie à la fois douce et puissante. Par Taliesin.

Brigia roue 4

Premier jour du deuxième grand quartier de la Roue 4. Premier quartier de lune. Fraîcheur des sous-bois marqués de l’ombre. Douceur de la mousse qui tapisse de vert et d’or les alentours. En le foyer de Brigantia, sous les feux de l’Aîné rayonnant, la lumière a guidé pas, chants et paroles de ceux qui se sont rassemblés pour honorer la Déesse Patronne des Bardes et se mettre au diapason de la Vie.

Brigia roue 4 goutte d'argent
Joncs par l’ovate consciencieusement ramassés au bord de la fontaine du bro Neved. Joncs finement entrelacés de mains qui ont appris à tisser leur talisman bénis par la douce Brigantia en cette journée de fête de la Vie.

Brigia Croix de Brigantia

 

Brigia roue 4 croix de brigantia
Photo de Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

Puis vient le périple sur la crête du Mont jusqu’au foyer de douceur de Brigantia. Accueil du Barde qui préside à la cérémonie et résonance de l’instant sacré sous le grand manteau protecteur de la Gardienne de la Puissance Créatrice.

Brigia Barde en cérémonie
Photo de Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur.

Et marche et œuvre le Barde qui brûle le Temps Ancien et les croix de la Roue précédente. Voici que le faucon s’envole et voit : le passé est mort, le présent prend racine, l’avenir entre en gloire.

Feu de Brigia roue 4

Et chante le Barde, qui fait vibrer les cordes invoquant sa Déesse patronne ! Sa voix monte haut et s’entrelace à celle de l’Ovate en charge qui accueille la Déesse et en reçoit le doux manteau.
Dans la vasque, l’eau de Neved se mêle à l’eau d’AelYs dans le grand miroir lustral de Brigantia. Puis l’eau purificatrice et le feu créateur nourris de la lumière de Brigia recouvrent alors les croix du renouveau, ensemencent le destin des êtres présents en ces lieux. Tout se lave, tout vibre, tout s’accomplit au nom de la Puissance Créatrice qui se meut en chacun d’eux.

Brigia - barde à la lyre
Photo de Martine Rembert. Avec son aimable autorisation. Soumise à droits d’auteur. Lyre fabriquée par l’Atelier Skald.

Dans l’après-midi qui suivit cette célébration, après un repas copieux, tous se rassemblèrent autour de la prêtrise de Dahut qui fit descendre la lumière de Belenos sur l’eau d’AelYs afin d’accorder aux membres présents la bénédiction de la Déesse souveraine.

Lire le message de Brigantia.

Inspiration de la première Éclipse lunaire de la Roue 4

Appel de la danse sur l’échine du Dragon,
Accueil aimable dans la lueur des rayons,
Puis vient l’urgence qui rétrécit le temps,
La main qui serre, le cri des Aimants.

La main guide les invités en spirale,
Aliya attire l’Être dans la danse infernale,
Celle qui se donne soudain s’envole,
Gigue des Bel-Aimants et cabrioles.

Peinture numérique et photomontage par Taliesin. L’éclipse lunaire était visible dans l’hémisphère sud.

Fumée légère,
Message d’air,
Souffle puissant,
Message rugissant.

L’œil du foudroyé nous scrute,
De la Baie arrive la pluie brute,
Fine grêle fouette les joues,
L’Ovate s’agrippe à la proue.

Vaisseau de l’éclipse dans la tempête,
Nous secoue des pieds à la tête,
Et nous dépose au pied de l’eau,
Devant la fontaine dans son enclos…