Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD » En réponse aux annonces sur le « séparatisme islamiste »

En réponse aux annonces sur le « séparatisme islamiste »

Communiqué en réaction au discours du Président de la République à propos des annonces sur le « séparatisme islamiste »

Oui à une laïcité renforcée

L’Ordre Druidique de Dahut salue le rappel que le Président de la République a fait de la définition de la laïcité, à savoir : la « liberté de croire ou de ne pas croire, la possibilité d’exercer son culte à partir du moment où l’ordre public est assuré » et « la neutralité de l’État » et surtout la mention du fait que « en aucun cas » elle ne suppose « l’effacement de la religion dans la société et dans l’espace public ». Cela rejoint en effet la vision « ouverte » de la laïcité que nous défendons dans notre Manifeste sur la laïcité.

Nous partageons son souci de préserver la cohérence de la France comme République des peuples unifiée autour de principes et de valeurs fondamentaux, comme le respect de la dignité humaine, l’égalité entre les hommes et les femmes, le respect des Lois, la liberté d’expression et de conscience…
Nous pensons comme lui qu’une laïcité bien orchestrée peut avant tout être un vecteur de connaissance mutuelle, de respect et un « ciment de la France unie », et que loin d’être le problème, elle est, au contraire, la solution.

Nous soutenons donc son projet de loi visant à renforcer la laïcité et à consolider le « projet républicain », tout en restant dans l’attente des détails de son élaboration.

Non aux familles amalgamées

Nous regrettons seulement la mesure sur la transformation de l’obligation d’instruction en obligation de scolarisation. En effet, même si nous comprenons les raisons qui en ont été à l’origine (déjouer les déscolarisations pour refus d’acceptation des valeurs républicaines et en vue d’endoctrinement), nous pensons que cette mesure va pénaliser inutilement des enfants et des familles qui souhaitaient notamment respecter les rythmes et les besoins d’enfants différents, tout en respectant la République et ses principes.
Et ce d’autant plus que le Président de la République a montré sur la question du voile qu’il était tout à fait capable de comprendre les problèmes que suscitaient l’amalgame entre le port du voile par une femme libre et citoyenne, et par une femme militante qui en fait le reflet d’un projet de séparatisme politique. Il ajoute même à ce sujet : « Je ne peux pas m’attaquer à ça par une loi qui toucherait les deux, parce que ça ne serait pas juste. »
Or, de notre point de vue, c’est pourtant exactement ce qu’il s’apprête à faire pour l’Instruction en Famille.

Pour une considération du Druidisme

Les mesures d’ors et déjà annoncées pour le soutien au développement et à la structuration en France d’un « Islam des Lumières » nous paraissent par ailleurs pouvoir tout à fait être transposées à la religion polythéiste druidique. Le souci d’avoir un interlocuteur institutionnel responsable, des sacerdotes professionnels et dont l’institution religieuse se porte garante, et de soutenir la recherche universitaire est en effet partagé aussi bien par l’Islam que par le Druidisme en tant que religion polythéiste européenne.
Nous nous proposons volontiers comme l’interlocuteur naturel de l’État dans cette démarche. Nous avons d’ailleurs déjà fait des démarches en ce sens, et restons dans l’attente de réponses des autorités compétentes.

Laissez un commentaire