Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD » Discrimination par le quotidien Ouest-France

Discrimination par le quotidien Ouest-France

Par ce communiqué, l’Ordre Druidique de Dahut déplore l’absence de respect du code de déontologie journalistique par le quotidien Ouest-France, qui a censuré la proposition d’un article à son sujet.

Les faits

Ouest-France publie des articles sur des évènements en relation avec le domaine religieux au même titre que d’autres sujets de société, comme il se doit pour un quotidien. Des informations sur le culte catholique bien sûr, mais aussi sur les autres religions monothéistes, apparaissent ainsi régulièrement dans ses colonnes. On y trouve également des publications en lien avec le druidisme vu sous son angle historique et culturel, et sur les mouvements « druidiques » qui ne se prévalent pas du fait religieux, comme la Gorsedd.

Par ailleurs, récemment un entretien de près de deux heures avec deux des fondateurs de l’Ordre Druidique de Dahut a permis la rédaction d’un excellent article proposé à la rédaction de Ouest-France.
Malheureusement, cet article ne sera pas porté à la connaissance du public en raison du « refus de sa hiérarchie pour des raisons soi disant religieuses », selon une source interne.

Auto-censure et discrimination

Ainsi lorsqu’il s’agit de témoigner de l’activité polythéiste affichée de l’institution religieuse qu’est l’Ordre Druidique de Dahut, le journal Ouest-France pratique une auto-censure manifeste.
Or le journal publie régulièrement des articles sur d’autres groupes et associations qui se réclament du druidisme.
Il s’agit donc là clairement d’un fait de discrimination religieuse, en direction spécifiquement de l’Ordre Druidique de Dahut.

Par ailleurs, le journal Ouest-France va à l’encontre du code de déontologie des journalistes et de sa mission d’information du public en exerçant ou en laissant exercer sur ses membres des pressions inacceptables pour que des informations soient cachées.

Notre demande

Nous demandons en conséquence au journal Ouest-France de respecter son engagement au respect de la vérité et à la défense de liberté de l’information, ainsi qu’à « ne pas supprimer les informations essentielles », tel que rappelé dans la « Déclaration des devoirs et des droits des journalistes », dite charte de Munich.
Pour cela nous lui demandons d’autoriser la publication de l’article en question.
Nous lui demandons également la publication d’excuses officielles en réparation de la discrimination manifeste dont l’Ordre Druidique de Dahut a été l’objet de sa part.

Laissez un commentaire