Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD » Omnia (Samonios) fin de Roue 2 – début de Roue 3

Omnia (Samonios) fin de Roue 2 – début de Roue 3

Fin de la Roue 2

Au rythme des visites des sacerdotes et des croyants dans les foyers et clairières autour du cœur de l’Ordre Druidique de Dahut, au rythme des entretiens feutrés autour du Chaudron, au rythme des cercles dessinant l’ouverture au sacré, les pagus comme les êtres se sont préparés.


Sous le ciel gris d’AelYs, les cheminants Ovate et leurs invités ont arpenté le sable mêlé d’humus, attendu avec la patience nécessaire, écouté le chant des embruns et, le soir venu, honoré le Maître des Portes et la Maîtresse des Liens.

Temps hors du Temps

Après que les cercles sacrés ont été renforcés pour œuvrer en justesse, après que le dernier regard de Belenos a été salué, la Noble Brume est passée qui a suspendu le Temps, et les bougies omniales ont pu être allumées comme il se doit, leur flamme indicatrice accompagnant chacun en son foyer dans ce moment suspendu entre les Roues.

omnia en aelys
Après qu’à nouveau Belenos s’est éclipsé du ciel, le Brumeux Ogmios a été honoré en tous lieux, et les ancêtres salués. Alors le Cornu a accueilli dans l’ombre feutrée de l’Entre-Monde du Tertre ceux qui le souhaitait, puis les Grandes Portes ayant été ouvertes, ceux dont la bougie omniale s’était éteinte, et ceux qui en sentait l’appel, ont pu recevoir les messages venus de l’Autre-Monde.

Ensuite le souffle d’Ael venant d’Ys a propagé sur les terres l’effondrement des frontières, la communion intime des Mondes…

Enfin Dahut et Keriwena ont œuvré avec discernement dans le bouillonnement du Chaudron, et Ahès a allumé la Flamme de la Roue nouvelle, que chacun a pu emporter en son foyer.

Début de la Roue 3

Les espaces sacralisés étant rendus à la vie profane, l’éclat de Belenos accompagna le retour de la marche du Temps.

Alors purent commencer les préparatifs des festivités pour marquer le début de cette nouvelle Roue, sous le signe de la joie, de la famille et du partage !

Laissez un commentaire