Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD » Souvenirs de Brigia de la Roue 3

Souvenirs de Brigia de la Roue 3

Taliesin
Photo de Timothée M.

Accueillir des invités venus de loin et rendre visite avec eux à la fontaine de Neved. Boue fertile, miroir des eaux, et dans les méandres de la tourbière proche, poussent les joncs qui s’offrent à la cueillette…

Au coucher de Belenos, chanter l’ouverture du cercle sacré et, passée la nuit imprégnée d’une spirale d’attente contenue, saluer au lever du Grand Rayonnant l’émotion d’un moment intense : l’exaltation du Barde Taliesin.

Réunir la communauté et ses invités autour des joncs frais et mettre en commun les savoirs-faire pour les entrelacer et former les talismans de chaque foyer, épais ou fins, réguliers ou maladroits, mais toujours insufflés d’une intention sincère.

Imbolc Brigia forêt

Se rendre ensuite ensemble au cœur de Neved, dans le foyer de Brigantia, pour la cérémonie sacrée qui célèbre la Vie, fête les Bardes et honore Brigantia.

La Déesse au manteau protecteur nous fit l’honneur de sa présence subtile, bénissant d’eau et de feu les talismans de croix de joncs entrelacés par l’intermédiaire du Barde portant bandeau d’argent. Elle reçut avec grâce les offrandes et salua la sincérité et le respect de la présence de chacun, dans ce cercle intime au cœur des bois moussus.

Chant vibrant de l’Awen du nouveau Barde exalté ; prières des sacerdotes et écho des croyants ; voix entrelacées des participants en offrande à la douce Brigantia ; souffle puissant du vent aux échos d’Océan ; bénédiction grondante de Taranis pour accompagner celle de Brigantia sur le talisman du foyer de la communauté : vibrations des dieux et des hommes mêlées, force de la reliance exprimée, partagée, jusqu’au tréfond des êtres.

Grêle, pluie, bourrasques, rayons de soleil perçant la couche cotonneuse, et même un roulement de tonnerre : les évènements météorologiques suivirent le flux du rituel, témoignant de l’attention des divinités.

Lait blanc nourricier et chouchenn doré passant de main en main après les offrandes sacrées, comme un double cordon liquide qui relie une nouvelle fois les hommes et les dieux, et les hommes entre eux.

Photo de Gwenola T.

Revenir dans la chaleur et à l’abri pour partager dans la joie le buffet festif préparé par le comité des fêtes d’Arantelle, discuter, se sécher et se remettre un peu avant de ressortir, car les célébrations continuaient…

Savourer les rayons de Belenos se déversant sur le sommet de la colline alors que chacun se présentait devant la Prêtresse de Dahut pour recevoir la Bénédiction par l’Eau des Étoiles et entendre les mots qui touchent l’être.

Faire résonner la terre du cri de Morrigan qui appelle, depuis les hauteurs du tertre jusqu’aux tréfonds des pagus, ceux qui souhaitent rejoindre la Voie Rouge à se mettre en chemin et à venir saisir l’épée, à se mettre avec courage en quête d’eux-mêmes et au service de tous…
Car c’était en même temps que Brigia le temps de la Fête de Morrigana.

Savourer ensuite avec émotion le présent surprise d’un invité : une tarte aux pommes réalisée dans l’impulsion de l’instant, au milieu des discussions et avec la participation des enfants, guidés avec bienveillance, une tarte garnie d’amour et de chaleur autant que de fruits, parfaite incarnation de la générosité, du sens du partage et de l’écoute de la justesse dont l’Ordre Druidique de Dahut souhaite rayonner autour de lui. La pomme, fruit qu’offre la Déesse Dahut au monde, fut ainsi reçue et partagée entre tous, dans la simplicité d’un moment fluide et spontané.

Saveurs et vibrations, sourires et chaleur humaine, reliance et simplicité, voilà pour témoignage de cette journée que chacun vit se terminer avec une pointe de regret… mais surtout en emportant en soi l’écho de la reliance vécue.

Laissez un commentaire