Accueil » Druidisme et actualités de l’ODD » Équinoxe d’automne Roue 1

Équinoxe d’automne Roue 1

Évocation de la fête saisonnière de l’Équinoxe d’Automne de la Roue 1, moment du grand bilan de la Saison Claire, moment des derniers engrangements…

équinoxe d'automne ciel

Souvenirs d’Équinoxe d’Automne en pays de Neved : fête de Belenos, heure des derniers engrangements, instants de rousseur où la nature se dénude, zone frontière entre la chaleur de l’été et le froid hivernal, temps de liesse et des derniers rayons blancs du soleil déposés sur la cime des hêtres.

La Roue tourne. Elle tourne, comme l’araignée tisse inlassablement sa toile sur la mousse des branches et des troncs. Dans les jours qui viennent, elle accueillera la rosée des matins d’automne aux milliers de perles.

En ces jours sacrés dédiés au Soleil, sur le Tertre, le Dieu muet et sans nom se nourrit de l’humus et relâche ses spasmes fongiques, Sukelos frappe trois fois depuis le monde du dessous pour endormir la Terre, tandis que le Grand Cornu réveille de ses grondements Chor’l le Glouton.

équinoxe d'automne champignons

Du côté du monde des humains, les clairières de Neved rayonnent du feu de Belenos sur la terre qui livre ses dernières graines. Dans le cercle, le temps est venu pour les membres de l’Ordre de se donner le temps pour faire en conscience le grand bilan de la saison claire devant la puissante Keriwena, pour enfin entrer d’un pas dans la saison sombre.
Honneur est rendu ensuite au vieillissant Belenos par une belle ronde autour du feu fédérateur de Neved. Tous assistent enfin à la Cérémonie du rapprochement avec l’Autre-Monde en présence d’Ahès, de Kernunos et de Sukelos qui a révélé et ouvert parfois pour certains des portes en eux.

Et dans les bois résonnent encore le son sourd du maillet de Sukelos qui frappa la terre pour l’endormir.

Le passage est franchi, la descente dans la nuit la plus sombre amorcée.

Laissez un commentaire